Passer au contenu principal

La mutation des bibliothèques vaudoises divise

Le Canton de Vaud a quitté RERO, le réseau de prêt romand en août. Au regret de certains utilisateurs.

Les utilisateurs des bibliothèques vaudoises, ici à Dorigny, ont dû s’habituer à un nouveau système de prêt.
Les utilisateurs des bibliothèques vaudoises, ici à Dorigny, ont dû s’habituer à un nouveau système de prêt.
CHRISTIAN BRUN-A

Les bibliothèques vaudoises ont vécu une révolution le 22 août dernier. Un nouveau système de gestion du réseau des bibliothèques vaudoises est entré en fonction. Baptisé Renouvaud, il est tourné vers un avenir marqué par la numérisation croissante des documents et des livres. Les Vaudois ont fait le saut en solo. Et ont quitté le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO, pour Réseau Romand), qu’ils jugent à la traîne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.