Passer au contenu principal

La mystérieuse disparition de la féra

Le poisson se fait de plus en plus rare, ces dernières années, dans les filets des pêcheurs.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Laurent Guiraud

La valorisation des poissons du Léman qui ne figurent pas dans le «top 5» se veut une solution à un problème de taille pour les pêcheurs. Le corégone (la féra), qui représente environ deux tiers de leurs revenus, se fait rare.

Voir le contenu

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.