Cette mystérieuse statue qui manque à la cathédrale

ControverseQue mettre sur le socle vide à l’entrée de l’édifice lausannois? Des pasteurs et différentes personnalités se confrontent aujourd’hui dans une dispute

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La cathédrale s’appelait «Notre-Dame de Lausanne» au Moyen Age. Il faudrait donc placer une statue de la Vierge Marie sur le trumeau (socle entre les deux portes) de l’entrée. Cette proposition faite par le médecin et ancien député Jacques-André Haury dans 24 heures en décembre 2016 a choqué beaucoup de protestants. L’idée d’ajouter une sculpture catholique au milieu du portail d’un édifice passé à la Réforme il y a près de 500 ans n’est pas du goût de tout le monde.

«On pourrait y mettre une autre sculpture pour remplacer ce vide», ont suggéré certains. Du coup, le pasteur de la cathédrale, André Joly, a décidé d’en faire une dispute (au sens théologique, c’est-à-dire une discussion publique entre différentes personnalités) ce mercredi soir à la cathédrale. «J’attends un débat animé mais pas forcément un suivi concret», explique le ministre. Lui-même n’est pas favorable à combler ce vide qui existe depuis plus d’un siècle, depuis que le sculpteur Raphaël Lugeon a rénové le portail. «Certains me diront que c’est du conservatisme aigu, mais je ne crois pas. Il n’y a jamais eu de sculpture à cet endroit et ça me va bien comme ça. J’y vois une absence mais pas un manque.»

La dispute de ce soir opposera Jacques-André Haury, qui défendra son idée «d’affirmer davantage le christianisme», toutes tendances confondues, et quatre autres intervenants. Claire Huguenin, historienne et archiviste de la cathédrale, apportera ses lumières sur l’aventure artistique qu’a constituée la restauration du portail. Elle rappelait récemment que Raphaël Lugeon avait proposé une sculpture alternative en 1909 appelée «L’Evangile terrassant l’hérésie». Ce projet n’avait pas été davantage approuvé que sa «Vierge à l’enfant». La pasteure Jocelyne Müller ainsi que Xavier Paillard, président du Conseil synodal, et Christophe Godel, vicaire épiscopal (catholique) du canton de Vaud, exprimeront leurs opinions sur la question. Qui aura les meilleurs arguments?

Dispute sur une statue absente, mercredi 13 septembre, de 18 h à 19 h 30, à la cathédrale de Lausanne. Visite commentée du portail à 17 h. (24 heures)

Créé: 13.09.2017, 07h23

Articles en relation

L’histoire secrète du portail de la cathédrale

Patrimoine Une expo retrace l’histoire du portail Montfalcon, édifié au XVIe siècle et recréé au XIXe. La copie n’est pas si conforme. Plus...

Dispute à Lausanne pour une Vierge qui n'existe pas

Patrimoine bâti Certains voudraient replacer une statue de Marie au portail de la cathédrale. En fait, il n’y en a jamais eu. Faut-il laisser un socle vide? Le débat vieux d'un siècle est relancé. Plus...

Pour une nouvelle statue de Marie à la cathédrale

L'invité Jacques-André Haury estime qu'il serait bon de lancer un concours auprès des artistes contemporains. Plus...

La cathédrale se donne des airs de Taj Mahal

Lausanne Plus d'un an de travaux ont été nécessaires pour nettoyer le portail principal des ravages du temps. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...