Passer au contenu principal

Nicolas de Rabaudy:«Ce garçon était un génie»

Figure de la critique gastronomique, Nicolas de Rabaudy avait déjeuné vendredi dernier chez Benoît Violier à Crissier.

Pour Nicolas De Rabaudy, Benoît Violier méritait le titre de «meilleur cuisinier du monde».
Pour Nicolas De Rabaudy, Benoît Violier méritait le titre de «meilleur cuisinier du monde».

«J’ai déjeuné vendredi dernier à Crissier. Benoît Violier était, comme à son habitude, charmant, délicieux. Heureux d’être le premier cuisinier du monde!» Lundi, au lendemain de l’annonce du décès du grand chef de l’Hôtel de Ville de Crissier, Nicolas de Rabaudy tombe encore des nues et s’emballe dans son témoignage. Car ce critique gastronomique est une figure. Il y a chez lui du Charles Duchemin qu’incarnait Louis de Funès dans «L’aile ou la cuisse», la tendre comédie sur le monde de la gastronomie en France.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.