Passer au contenu principal

«Si je n’avais pas été noir, ça se serait passé différemment»

Pris pour un dealer, Claudio a subi une interpellation musclée de la police de Lausanne en 2016. Sa plainte est en passe d’être classée.

Pris à tort pour un dealer et rudoyé, Claudio se dit victime de discrimination et entend aller jusqu’au bout.
Pris à tort pour un dealer et rudoyé, Claudio se dit victime de discrimination et entend aller jusqu’au bout.
Odile Meylan

«Je pense que ça se serait passé différemment si je n’avais pas été Noir.» La date du 28 octobre 2016, Claudio n’arrive pas à l’oublier. Ce soir-là, le jeune Lausannois fait son jogging au centre-ville, pas loin de chez lui. Il l’ignore, mais une opération de lutte contre le deal est en cours. Alors qu’il remonte la rue du Tunnel, pris à tort pour un dealer, il est intercepté par cinq agents de la police de Lausanne. Il finira sa soirée à l’hôpital, blessé aux jambes par des coups de matraque. «Le jour où c’est arrivé, je suis tombé de haut.» Passé le choc, il a saisi la justice, mais aujourd’hui c’est de nouveau la douche froide. Le Ministère public est en train de boucler son enquête. Issue probable: affaire classée sans suite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.