Passer au contenu principal

Le Nord lausannois manque de parkings pour mettre les automobilistes dans le train

Parmi les projets pour rendre plus durables les déplacements des habitants on trouve celui d’étendre l’offre en P+R.

Certains parkings d’échange du Nord lausannois, comme ici au Grand-Mont, sont payants, d’autres sont gratuits.
Certains parkings d’échange du Nord lausannois, comme ici au Grand-Mont, sont payants, d’autres sont gratuits.
PATRICK MARTIN

Il y a aujourd’hui un peu plus de 200 places de parc aux abords immédiats des gares et haltes du LEB. Elles sont destinées aux usagers du train Lausanne-Echallens-Bercher. Et selon une étude menée conjointement par le Schéma directeur du Nord lausannois (SDNL), le Plan directeur du Gros-de-Vaud et l’Etat de Vaud, on pourrait sans autre en ajouter 520 pour répondre à la demande. C’est l’une des informations que le public pourra découvrir le samedi 3 septembre prochain lors des portes ouvertes annuelles du SDNL à la Blécherette. Le thème choisi pour cette journée est la mobilité. D’autres projets d’amélioration de l’offre en transports publics seront aussi exposés (lire ci-dessous).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.