C'est «oui» pour le parc éolien Bel Coster

EnergieLe projet éolien de Bel Coster avec ses neuf hélices a été approuvé lundi soir par les communes concernées, Ballaigues, Lignerolle et L'Abergement.

Le projet de Bel Coster, ici imaginé depuis le Suchet.

Le projet de Bel Coster, ici imaginé depuis le Suchet. Image: Bel Coster

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet du parc éolien de Bel Coster a été approuvé par les trois communes sur lesquelles doivent s'installer ses 9 hélices. Lundi soir, le Conseil communal de Ballaigues a dit oui par 22 oui contre 8 non, celui de Lignerolle par 20 oui et 2 non, et enfin le Conseil général de L'Abergement par 22 oui, 2 non et 1 abstention. Un sacré succès local.

L'Abergement a ouvert la soirée de manière chahutée, remettant en cause l'impartialité de la commission chargée d'étudier l'objet. Ballaigues a mis les formes avant d'accepter. «N'oublions pas que nous n'avons pas eu notre mot à dire pour la route nationale, le barrage ou les défenses anti-char, a lancé le rapporteur de la Commission. Soyons digne de notre responsabilité ce soir.» Le syndic a été plus loin. «Ce n'est pas un vote positif, mais un plébiscite.» Enfin, à Lignerolle, les débats ont été très calmes, «à l'image d'une éolienne qui tourne dans le vent», selon les propres mots du président de l'organe délibérant.

Notre live sur place. A faire défiler-

Ce vote intervient moins d'un mois après le «non» surprise du Conseil de La Praz, au sujet du parc du Mollendruz. La nouvelle avait secoué le petit monde éolien et encouragé ses détracteurs. Aujourd'hui, c'est un signal encourageant qui se dégage des montagnes du Nord vaudois. Bel Coster n'est toutefois pas encore construit: les opposants, particuliers et collectifs, vont maintenant devoir faire recours au Tribunal cantonal contre la levée de leurs oppositions. S'y ajouteront de nombreuses voix de France voisine. Bel Coster domine en effet la région de Jougne, où autorités et opposants se sont formellement mobilisés afin de protéger, selon eux, en premier lieu les sources d'eau, le panorama de la région, ainsi que la valeur immobilière des constructions.

Le projet de Bel Coster avait été lancé en 2008 par un conseiller communal de Ballaigues. Porté par Alpiq, il est passé de 13 à 9 éoliennes d'une hauteur maximale de 210m. Le tout doit produire 60 à 80 millions de kWh annuels. Cela représente entre 6 à 16% de l'objectif vaudois de production électrique éolienne. Les communes concernées doivent toucher 2,5% du chiffre d'affaires du parc, ainsi que les droits d'utilisations du territoire et l'imposition fiscale de la société. Soit un total de 138'500 frs annuels pour la commune de Ballaigues par exemple.

Le retard du parc -qui était initialement devisé à 70 millions de francs et à une inauguration en... 2013- s'explique en partie par les compléments d'études réalisés en cours de route. (24 heures)

Créé: 12.03.2018, 21h51

Articles en relation

Ce que souffle la carte des opposants de Bel Coster

Energie Lundi, les Conseils de Ballaigues, Lignerolle et L'Abergement se prononcent sur le projet éolien de Bel Coster. Les élus sont positifs. Derrière ça, qui sont les opposants déjà connus ? Nous les avons cartographiés. Plus...

Non cinglant de la France voisine aux éoliennes vaudoises

Energie La première consultation des riverains français, concertée par le Canton et la France voisine, se solde par un non cinglant des riverains au projet éolien proche de la frontière. Plus...

Bel Coster pointe ses pales à deux pas de la frontière

Ampères Le parc éolien prévu entre Ballaigues et Lignerolle doit être mis à l’enquête cette année. Chaque camp espère éviter l’escalade. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...