Deux Vaudois lancent un sac solaire

TechnologieRecharger son portable avec un sac doté de cellules photovoltaïques, c’est possible. Deux passionnés testent le marché suisse romand.

Ici testé à Yverdon, les prototypes de sacs solaires sont destinés à tester le marché mais aussi à attirer de futurs partenaires du projet, comme des start-up et des spécialistes suisses du domaine.

Ici testé à Yverdon, les prototypes de sacs solaires sont destinés à tester le marché mais aussi à attirer de futurs partenaires du projet, comme des start-up et des spécialistes suisses du domaine. Image: ALLEY_2017

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La batterie de téléphone portable à plat, angoisse de l’homme urbain du XXIe siècle. Deux trentenaires du Nord vaudois contribueront peut-être à l’atténuer. Jonathan Merenda, d’Yverdon, et son ami Patrick Jutzeler, un Sécheron établi en Chine, près de Shenzhen, ont lancé leur propre marque de sac solaire. Développé dans l’Empire du Soleil levant et dans le Nord vaudois, ce sac est l’objet d’une démarche de récolte de fonds sur Internet. «En fait, on bricole depuis longtemps des prototypes ou des objets pour nous, raconte le chargé de communication de l’équipe, Jonathan Merenda. Et puis, on s’est rendu compte que ce sac plaisait à nos amis. On a donc décidé de tester le marché.» Verdict? Si l’entier du capital paraît difficile à réunir, les retours sont stimulants, assure l’Yverdonnois. «Un Japonais aimerait l’exclusivité de la distribution chez lui et des gens de la Silicon Valley souhaiteraient travailler avec nous. C’est très encourageant!»

Breveté, étanche et résistant, le sac baptisé «Alley» n’est en fait pas le premier sac doté de petites cellules solaires sur son dos. Mais, selon ses concepteurs, il tire son originalité de son côté réversible. Il peut ainsi être utilisé comme un sac passe-partout au quotidien, les deux Vaudois visant un public sensible à la mode urbaine autant que les amateurs d’énergie renouvelable.

Actuellement, la technologie des prototypes – l’un des sacs est en fibres recyclées – permet de charger à cinq reprises un téléphone portable, à chaque fois en quelques heures. Des améliorations et surtout plus de collaborations avec des start-up et des spécialistes suisses du domaine sont prévues par les jeunes mordus.


Le projet «the alley» est sur www.kickstarter.com
(24 heures)

Créé: 17.01.2018, 21h04

Articles en relation

Pavillon solaire suisse prêt à conquérir l'Amérique

Habitat Un projet ambitieux, conçu par les étudiants de quatre hautes écoles romandes, participe à un concours international dans le Colorado. Plus...

La transition énergétique de la Suisse fait les affaires de Pékin

Photovoltaïque À peine Berne fixait les détails de sa sortie du nucléaire, qu’un géant de l’énergie solaire annonçait sa délocalisation en Chine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...