«Je suis soulagé de m'être exprimé, mais je ne suis pas détaché»

Yverdon-les-BainsQuinze jours après l’annonce-choc de sa démission, le syndic PS Daniel von Siebenthal revient à tête reposée sur ce choix personnel.

A Yverdon, le syndic socialiste Daniel von Siebenthal quittera ses fonctions le 31 décembre prochain

A Yverdon, le syndic socialiste Daniel von Siebenthal quittera ses fonctions le 31 décembre prochain Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La démission du syndic d’Yverdon Daniel von Siebenthal a eu un retentissement qui a largement dépassé le Nord vaudois. En justifiant son choix par le fait d’avoir perdu du plaisir à exercer cette fonction, l’édile socialiste a surpris tout le monde et amené de nombreux commentateurs à se questionner sur la relation entre pouvoir, carrière politique et bien-être personnel.

– Vous sentez-vous plus léger à présent?
– Plus léger car la pression médiatique est retombée, oui. Mais la raison qui m’a poussé à démissionner et les réflexions que je mène depuis des mois sont toujours là, en moi. Et puis il y a l’élection qui se profile. Je sais que je mets beaucoup de gens dans une situation délicate, à gauche comme à droite. Je dirais que je suis soulagé de m’être exprimé, mais je ne suis pas du tout détaché.

– Vous avez lu les articles écrits sur votre démission. Pensez-vous avoir été compris?
– Je crois que oui. J’ai vu beaucoup de perplexité sur le visage des journalistes lors de ma conférence de presse. Je ne comprenais pas pourquoi. Et puis j’ai réalisé que l’association plaisir-politique n’avait manifestement pas cours. Mais au final, ce qui a été écrit et dit dans les médias correspond à ce que je veux dire. Autour de moi, mes proches et les gens qui viennent me parler me disent qu’ils me comprennent. Quant à ce que pense la population de manière générale, par contre, ça, je l’ignore encore.

– Certains se réjouissent de votre départ, d’autres parlent d’abandon de poste…
– Je ne suis pas allé lire ce qui se dit sur les réseaux sociaux, par exemple sur la page Facebook «T’es d’Yverdon si». Je ne peux pas, ça m’est insupportable. Je suis trop sensible pour cela… C’est une facette que j’ai beaucoup cachée sous ma carapace et mon regard fermé.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans notre journal de vendredi. (24 heures)

Créé: 18.09.2014, 18h27

Articles en relation

Le calendrier de l'élection municipale est officialisé

Yverdon-les-Bains Le premier tour de l'élection complémentaire faisant suite à la démission du syndic Daniel von Siebenthal aura bel et bien lieu le 30 novembre. Plus...

Le PS yverdonnois lance la campagne électorale après la démission du syndic

Politique Le Parti socialiste tresse des louanges au syndic démissionnaire Daniel von Siebenthal et en profite pour attaquer la droite. La campagne est lancée. Plus...

Le syndic d'Yverdon annonce sa démission

Vaud Coup de théâtre en fin de Conseil communal ce soir. Le socialiste Daniel von Siebenthal a signifié qu’il quittera ses fonctions au 31 décembre. «L’envie n’y est plus» Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...