L'abbatiale veut jouer dans la cour des grands du tourisme

PayerneUn crédit de 8,1 millions de francs a été validé pour la mise en valeur de l’édifice avec un nouveau concept muséographique.

Le nouveau concept muséographique envisagé pour l’abbatiale de Payerne doit permettre à l’édifice d’attirer 30 000 visiteurs annuellement.

Le nouveau concept muséographique envisagé pour l’abbatiale de Payerne doit permettre à l’édifice d’attirer 30 000 visiteurs annuellement. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est un des préavis les plus importants de la législature. Non seulement par les montants évoqués, mais aussi par ses enjeux, notamment en termes de tourisme, de patrimoine, de culture ou encore d’urbanisme.» Syndique de Payerne, Christelle Luisier Brodard a salué la décision du Conseil communal, jeudi soir, qui a validé une demande de crédit de 8,1 millions de francs pour la suite des travaux prévus sur le site de l’abbatiale de Payerne. Après la sauvegarde de l’édifice, il s’agit désormais de terminer la restauration intérieure, mettre en place une nouvelle muséographie et réaménager la place du Marché voisine. Ambitieux, l’objectif annoncé est d’attirer quelque 30'000 touristes annuellement.

Courant juillet, la Municipalité avait sollicité un crédit de 7,7 millions de francs pour réaliser ce chantier, prévu jusqu’en 2019. De quoi restaurer l’intérieur de manière minimale, soit seulement les voûtes et les peintures murales. Un demi-million de francs manquait pour finaliser le nettoyage des piliers et murs de pierre. L’Office fédéral de la culture ayant récemment confirmé qu’il apporterait un soutien financier global de 950'000 francs aux travaux prévus, l’Exécutif a présenté en début de semaine un amendement à ses conclusions. Le montant à porter au bilan, et donc à la charge des contribuables payernois, reste légèrement inférieur à 5 millions de francs, mais l’entier des travaux souhaités pourra être réalisé. La Loterie Romande mettra aussi la main à la poche (1,5 million) et la Commune puisera encore 1 million dans son fonds de développement économique.

Doutes sur les visiteurs
Si le dossier n’a guère engendré de discussions, commission d’étude et commission des finances ont émis des doutes quant à l’objectif annoncé de 30'000 visiteurs annuels, soit au moins 20'000 de plus que ceux recensés les dernières années d’exploitation. A titre de comparaison, l’abbatiale de Romainmôtier accueille quelque 50'000 visiteurs chaque année. Mais aucune entrée n’y est encaissée. Ayant piloté le projet payernois après avoir revu le parcours de visite de l’abbaye de Saint-Maurice, l’entreprise Destination Culture assure que l’objectif est possible. En janvier 2016, soit seize mois après l’ouverture de la nouvelle présentation du trésor de l’abbaye valaisanne, 50'000 promeneurs s’y étaient déjà rendus.

Les deux commissions ont également souhaité que la future association qui devra piloter le fonctionnement du musée accueille divers profils, afin d’y apporter une autre base de réflexion. Outre les billets d’entrée, cette association sera subventionnée par Payerne à hauteur de 240'000 francs dès 2019 pour un total prévu sur six ans de 1,2 million de francs. «En cas de déficit, la syndique nous a répondu qu’aucune garantie n’est prévue et que le musée devra s’autogérer, par exemple avec des mesures de diminution du personnel auxiliaire», a relevé Nicolas Schmid (PSIP), rapporteur de la commission ad hoc.

Vingt postes de visite
A sa réouverture, le site comprendra un parcours de visite en vingt points, avec projections vidéo, notamment sur la vie monastique, et audioguide. Une salle sera consacrée aux figures historiques liées à l’abbatiale comme la reine Berthe et sa fille Adélaïde. Les trésors archéologiques découverts durant le chantier seront aussi visibles. Des chamboulements de locaux sont prévus, deux salles de classe du Collège du Château voisin étant désormais utilisées à des fins touristiques. Le projet prévoit aussi de rendre la place du Marché aux piétons et d’y organiser de multiples animations, à commencer par le marché hebdomadaire. Pour rappel, les travaux de sauvetage d’urgence de l’édifice ont déjà coûté 11,32 millions de francs, dont 3,245 à la charge de la Commune. (24 heures)

Créé: 27.10.2017, 19h53

Bientôt à Swissminiatur?

«Je demande à la Municipalité d’étudier la possibilité d’une création et d’une présence de la réplique de notre abbatiale nouvellement rénovée, dans son ton plus clair, sur le site de Swissminiatur à Melide, au Tessin.» Une fois le préavis de mise en valeur du plus grand site clunisien de Suisse validé par le plénum, le Conseil communal a largement soutenu une motion du conseiller Jean-Marc Chatelanat.

Le musée tessinois est fréquenté par plusieurs dizaines de milliers de touristes durant sa période d’ouverture estivale. Parmi ceux-ci, l’élu PLR s’y est rendu en août dernier et a constaté l’absence de l’abbatiale, alors que plusieurs reproductions de monuments régionaux y sont visibles, comme le château de Lucens, les arènes d’Avenches ou la collégiale et le château d’Estavayer-le-Lac.

Le municipal André Bersier, chargé de l’Urbanisme, des travaux et de l’abbatiale, a signalé qu’une telle demande avait déjà été effectuée en 2008 sans succès, mais que la Municipalité retenterait sa chance, le monument ayant désormais changé de coloris.

Articles en relation

Payerne remet l’église au milieu du village

Urbanisme Désormais stable, l’abbatiale va subir d’autres transformations qui renforceront son rôle d’atout touristique majeur. Plus...

Les voitures à l’abbatiale, c’est bientôt fini

Payerne Les véhicules seront interdits sur la place du Marché et 63 places de parc vont disparaître. Des compensations sont prévues. Plus...

Cette fois, l’abbatiale de Payerne est sauvée de l’effondrement

Travaux Les imposants contreforts en acier posés en urgence sur les flancs de l’église en 2010 ont été retirés. Miracle: l’édifice millénaire est plus solide que jamais. Plus...

Payerne veut remettre en valeur son site clunisien

Patrimoine La Municipalité va demander un crédit d'étude de 750 000 francs pour le réaménagement de l'ensemble du site de l’abbatiale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...