L'armée va investir gros dans son aérodrome de Payerne

Broye74 millions de francs seront injectés pour construire un nouveau Centre des opérations coiffé d’une tour de contrôle. Les pilotes disent merci.

Haut de six étages, le futur Centre des opérations sera coiffé d’une nouvelle tour de contrôle qui culminera à plus de 32 mètres du sol, soit un tiers plus haut que la tour actuelle.

Haut de six étages, le futur Centre des opérations sera coiffé d’une nouvelle tour de contrôle qui culminera à plus de 32 mètres du sol, soit un tiers plus haut que la tour actuelle. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vue d’avion, la principale base de chasse du pays ressemble à un patchwork étrange formé de bâtiments hétéroclites de toutes sortes et de toutes tailles. Ils ont poussé en bordure de piste au gré d’un développement qui n’a jamais faibli depuis les années 1950. Les Forces aériennes vont investir près de 74 millions de francs pour y mettre de l’ordre et s’offrir notamment un «complexe des opérations». Ce sera le cœur de l’aérodrome.

Pourquoi un tel investissement alors que le nombre de mouvements sur la piste a diminué de moitié en deux décennies? «Payerne a renforcé son statut, c’est l’aérodrome militaire principal du pays, explique le colonel EMG Benoît Studemann, patron de la base. Nous sommes également centre de compétence pour le F/A-18 et accueillons un centre de transport aérien. Tout est éparpillé dans des locaux souvent vétustes. Nous devons aussi mettre nos installations aux normes.»

La réflexion est dans l’air depuis 2007. Le début des travaux est prévu pour la fin de l’année prochaine, et la mise en service autour de l’hiver 2018-2019. Le dossier est actuellement mis à l’enquête. A terme, la physionomie de la base va singulièrement changer.

Un centre pour tout

Devisé à 46 millions de francs, haut de six étages, ce bâtiment sera coiffé d’une nouvelle tour de contrôle qui culminera à plus de 32 mètres du sol, soit un tiers plus haut que la tour actuelle érigée dans les années 1970. Malgré l’omniprésence des radars et de l’informatique, le contrôle visuel de la piste est indispensable. Posée en bordure de tarmac, la tour actuelle sera décapitée de sa vigie pour ne garder que des espaces de bureaux.

«Dans le nouveau complexe, nous allons rassembler tout ce qui touche à l’opérationnel. On y trouvera les bureaux et les vestiaires des pilotes ainsi que leur centre d’équipements. Tout le commandement de la base y sera transféré, de même que les locaux des équipages.» Enfin, au sommet, on trouvera la fameuse nouvelle tour de contrôle et les opérateurs de Skyguide de la sécurité aérienne.

Tout ce complexe sera éloigné de 300 mètres de la piste. Il sera érigé de l’autre côté du ruisseau de la Petite-Glâne, tout près du simulateur pour F/A-18. Enfin, un chauffage à distance (12 millions de francs) sera intégré à l’ensemble et permettra de chauffer plusieurs halles et ateliers avec des économies substantielles à la clé.

L’aérodrome a été créé en 1921 sur un pâturage, puis doté d’une première piste en dur pendant la Mob. Les halles et locaux ont poussé au fil des ans selon des normes qui n’ont plus cours. L’aérodrome emploie plus de 300 personnes, la plupart à des postes à valeur ajoutée.

En finir avec les cabanons

Les premiers gagnants des futurs travaux seront les pilotes. Ils sont une huitantaine à Payerne en comptant ceux affectés aux jets, aux hélicos ou au transport aérien. Ils occupent actuellement des cabanons des années 1950 rassemblés en un «camp Failloubaz». Ces constructions de bois qui ont été doublées tant bien que mal seront rasées, une fois le nouveau complexe des opérations terminé. «Le côté «Pappy Boyington» (ndlr: un as de la Seconde Guerre mondiale) du camp Failloubaz est bien sympa, commente un pilote. Mais les locaux ne sont pas rationnels. C’est mal isolé, il y fait froid l’hiver, très chaud en été. On entend siffler les fenêtres les jours de bise. Il est temps que ça change.» (24 heures)

Créé: 01.10.2015, 18h19

Articles en relation

Divers travaux d'entretien prévus à l’aérodrome de Payerne

Broye La base aérienne profite de sa fermeture estivale pour lancer différents chantiers d’entretien et de maintenance de ses pistes. Plus...

Depuis Payerne, des drones veillent sur les frontières

Reportage Des mini-avions lancés depuis l’aérodrome de Payerne aident les gardes-frontière dans leur mission. Plus...

L’Aéropôle est inauguré, il reste à le faire décoller

Broye Désormais les vols civils autorisés sur l’aérodrome de Payerne se feront sous régime civil et plus dans le cadre fixé par les militaires. C’est le fruit de plus de quinze ans de procédure. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...