L’hôpital d’Estavayer se chauffera à l’eau du lac

ÉnergieL’ancien chauffage à mazout du centre de traitement et de réadaptation sera remplacé par un système innovant.

La centrale de chauffage à mazout du site staviacois de l'Hôpital intercantonal de la Broye datait de 1978. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 200'000 litres de mazout économisés chaque année, soit 500 tonnes de CO2 qui ne seront plus rejetées dans l’environnement. Pour remplacer son chauffage à mazout actuel, datant de 1978, l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB), à Estavayer-le-Lac, a opté pour une énergie durable et locale produite grâce à une solution innovante développée par Groupe E: de la chaleur et du froid produits grâce à l’eau du lac de Neuchâtel. Déjà mis en place à La Tour-de-Peilz ou dans le cadre du projet genevois GeniLac, ce système constitue une première dans le canton de Fribourg.

«Le principe est relativement simple. Il consiste à refroidir de l’eau pompée dans le lac et d’utiliser l’énergie ainsi produite pour chauffer le réseau d’eau interne du complexe hospitalier en hiver ou de fonctionner à l’inverse en été pour climatiser les lieux», explique Christian Vetterli, responsable des grands projets pour le fournisseur d’énergie friburgo-neuchâtelois. Au total, le groupe investira 2,2 millions de francs dans le projet pour une production de chaleur de 1,5 à 2 GWh.

À 1700 mètres de la rive

Par l’intermédiaire d’une conduite de pompage au lac existante et propriété de la commune d’Estavayer, l’eau sera puisée dans le lac de Neuchâtel, à 38 mètres de profondeur et 1700 mètres de la rive, à une température d’environ 8 °C. Elle sera ensuite rejetée dans le lac à 3 °C. Deux pompes à chaleur, d’une puissance de 500 kW chacune, seront installées dans le local contenant actuellement l’imposante citerne à mazout.

L’installation alimentera le centre de traitement et de réadaptation (CTR) de l’HIB, qui offre 47 lits pour des hospitalisations de plusieurs jours et accueille plus d’une centaine de patients de façon ambulatoire pour des visites journalières. Trois bâtiments distincts, dont l’EMS des Mouettes, seront raccordés à ce système de chauffage, soit un volume de plus de 75'000 m3 de locaux. Au total, quelque 300 collaborateurs y sont employés.

Le remplacement de la chaufferie par ce système permet à l’établissement de soins de se mettre en conformité avec la loi cantonale sur l’énergie, qui exige 70% d’énergie renouvelable lors de rénovation sur des bâtiments publics ou parapublics. L’HIB a ainsi signé un contrat de longue durée pour acheter l’énergie produite par Groupe E.

«Sur la durée, le bilan financier devrait être équilibré, précise son porte-parole, Christian Aebi. L’avantage est surtout d’avoir un coût plus linéaire, car nous ne serons ainsi plus sujets aux fluctuations du cours du pétrole ou encore aux frais d’entretien et de ramonage.» Un chauffage à pellets avait aussi été étudié, mais s’il aurait été financièrement concurrentiel, il présentait l’inconvénient d’augmenter le trafic de camions en basse ville d’Estavayer-le-Lac.

L’installation complète, pour laquelle une mise à l’enquête est attendue ce printemps, devrait être mise en service à l’automne 2020. Les travaux débuteront toutefois dès l’été 2019 avec la mise hors service du chauffage à mazout et un raccordement provisoire au gaz naturel. «Si la commune devait avoir besoin de réutiliser la conduite pour un dépannage exceptionnel, ce qui est prévu dans le contrat, l’hôpital pourrait alors toujours se chauffer provisoirement au gaz naturel», conclut Joseph Borcard, municipal responsable du Dicastère de l’environnement et de l’énergie d’Estavayer. (24 heures)

Créé: 14.03.2019, 07h58

Le chiffre

500


En tonnes, les émanations de CO2 qui ne seront plus rejetées dans l’air par l’HIB. Ce dernier économisera ainsi 200'000 litres de mazout annuellement.

Anniversaire

Conférences pour les 20 ans

Dans le cadre de son 20e anniversaire, l’Hôpital intercantonal de la Broye propose un cycle de conférences publiques avec des personnalités du monde médical. L’éminent Pr Thomas Krompecher ouvrira les feux le jeudi 21 mars, à 19h, à l’aula du Collège Derrière-la-Tour, à Payerne. Dans sa conférence intitulée «Bonjour, je suis médecin légiste» ou 40 ans d’histoires vivantes sur la mort, il revient sur des cas rencontrés dans sa carrière. Ancien responsable de la pathologie médico-légale à l’Institut de médecine légale à Lausanne, il a notamment participé aux enquêtes sur les catastrophes aériennes à Lockerbie, à Madrid et au Mont-Sainte-Odile, ainsi que, plus près de nous, à l’identification des victimes de la secte du Temple Solaire (Cheiry et Salvan). Entrée libre.

Articles en relation

Voler comme un oiseau pour de faux, guérir pour de vrai

Santé Sur son site d’Estavayer, l’Hôpital de la Broye vient de se doter d’un système de physiothérapie unique en Suisse. Plus...

Trop vieux, l’Hôpital de la Broye va se moderniser

Payerne Afin de mettre à niveau un hôpital vieux de plus de 40 ans, le HIB prévoit un nouveau bâtiment pour 2021. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...