«La halte CFF sera un atout pour Y-Parc»

TransportsLe National a validé le programme Prodes 2035 qui prévoit notamment un nouvel arrêt à Yverdon. Interview du syndic de la Ville.

Selon Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon-les-Bains et député, le vote du Conseil national est une victoire pour la ville.

Selon Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon-les-Bains et député, le vote du Conseil national est une victoire pour la ville. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le projet de halte CFF à Y-Parc, le plus ancien parc technologique de Suisse, est quasi entériné. Le Conseil national a validé mardi matin, à l’unanimité, le programme Prodes 2035. Au total, la Confédération devrait investir 12,89 milliards de francs pour désengorger le rail d’ici à 2035. Si le Conseil des États a soutenu ce projet d’infrastructures ferroviaires le 7 mars dernier, deux divergences doivent encore repasser devant la Chambre des cantons le 21 juin. Les autorités yverdonnoises sont cependant confiantes: «On peut désormais dire, sans prendre de risque, que la halte CFF d’Y-Parc verra le jour», se réjouit Jean-Daniel Carrard, syndic de la cité thermale et député. Interview.

Vous disiez que ce vote du Conseil national était une victoire pour Yverdon-les-Bains. Comment l’avez-vous perçue?
Cette décision, on peut le dire, entérine un projet extrêmement important pour Yverdon et sa région. Ce qui a relancé la réflexion dans le fond, c’est un article de «24 heures» daté du 26 mars 2018, qui expliquait que la Municipalité de Paudex s’était renseignée sur la faisabilité d’une gare sur son territoire communal. Avec Pierre Dessemontet (ndlr: municipal à Yverdon et député), nous avions déposé une interpellation au Grand Conseil dans la foulée, le 24 avril, qui demandait au Conseil d’État de soutenir le projet de halte CFF à Yverdon. Ce dernier a répondu très rapidement qu’il le faisait et qu’un soutien était aussi attendu des parlementaires fédéraux lors des débats début 2019, à Berne. On le voit aujourd’hui, tout le monde a tenu ses engagements. L’aboutissement de ces discussions est le résultat d’une excellente collaboration entre la Commune d’Yverdon, le Canton et les élus nationaux.

Y-Parc se situe à moins de 3 kilomètres de la gare. Pourquoi bâtir une nouvelle infrastructure à une si petite distance?
On constate que le réseau routier souffre déjà régulièrement de la charge des automobilistes se rendant sur le parc ou dans l’agglomération yverdonnoise. Aux heures de pointe, il est de plus en plus difficile d’accéder ou de sortir de la ville, notamment aux deux sorties autoroutières. Il est à craindre sérieusement que l’augmentation des flux de trafic induite par le développement prévu du parc, qui pourrait accueillir à terme jusqu’à 8000 emplois, ne vienne complètement saturer le secteur. Il fallait trouver des alternatives.

Pensez-vous que le rail peut remplacer la voiture?
Non, c’est un complément. Tous les pendulaires ne viennent pas de Lausanne et ne bénéficient donc pas d’une ligne ferroviaire directe. C’est par ailleurs un atout très intéressant pour le site. Les entreprises qui voudront s’y installer y seront sensibles.

La Municipalité a répété que les commerces du centre pouvaient profiter des personnes travaillant à Y-Parc. Cette nouvelle halte ne risque-t-elle pas de créer une seconde ville dans la ville?
Non. Nous disposons d’une liaison qui a été renforcée cette année entre Y-Parc et le centre-ville: un bus passe toutes les 7 minutes. C’est une desserte extrêmement forte. Et puis le parc a une vocation économique. Mais le cœur de la ville reste le cœur de la ville. Les commerces, les activités sportives et culturelles sont au centre. Les installations principales ne sont pas non plus à Y-Parc.

Est-ce suffisant?
On doit confirmer les liaisons de transports publics entre le parc et le centre. Voire densifier cette desserte qui permet de se rendre sur les lieux de détente, comme les Rives du lac. Nous avons cependant encore un peu de temps. Concernant la construction de la halte CFF, le Conseil d’État parlait de 2025. Si nous pouvions commencer les travaux à temps et tenir ce calendrier, cela serait magnifique.

Créé: 06.06.2019, 18h17

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.