La justice autorise le Black Friday d'Yverdon

CommercesPour la deuxième année consécutive, le syndicat UNIA perd en justice face à la Ville d'Yverdon. Cette dernière avait autorisée une ouverture étendue des commerces le 29 novembre prochain.

À Yverdon, UNIA dénonce régulièrement les gestes faits par la Ville pour les commerces du centre. Pour elle, il faut soutenir les magasins face au commerce en ligne et à l'étranger.

À Yverdon, UNIA dénonce régulièrement les gestes faits par la Ville pour les commerces du centre. Pour elle, il faut soutenir les magasins face au commerce en ligne et à l'étranger. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les fin d'années se suivent et se répètent dans le Nord vaudois. Régulièrement en litiges, la Ville, la Société industrielle et commerciale et la syndicat UNIA ont à nouveau fini devant la Cour de droit administratif et public concernant une extension des horaires d'ouverture des magasins le 29 novembre prochain, jusqu'à 20h, à l'occasion du Black Friday, cette grand-messe des achats d'origine nord-américaine.

UNIA Vaud a perdu, a annoncé la Ville d'Yverdon vendredi après-midi. «Le Tribunal a considéré que donner une fois de temps à autre 1h30 de plus aux magasins restait une autorisation exceptionnelle, à moins qu'on le répète et qu'on doive modifier le règlement communal, réagit le syndic Jean-Daniel Carrard. Le Tribunal considère également que cette extension, qui vise pour nous à donner un coup de pouce aux commerces du centre-ville, ne péjorait pas la situation des travailleurs.»

«On est déçus. Cette décision accepte pour la deuxième fois le caractère exceptionnel de l'événement. La bonne nouvelle c'est cette incitation à modifier le règlement de la Ville. Mais une nouvelle fois, on ne prend pas en considération les travailleurs, réagit pour sa part Giorgio Mancuso, responsable du secteur tertiaire chez UNIA. Alors qu'on négocie pour une CCT, ce genre de décision tend la situation. Les travailleurs de ce canton méritent mieux que ça.»

La Ville appelle de ses voeux de nouvelles discussions entre les intervenants, tandis que UNIA répète la nécessité à terme d'une convention à l'échelle cantonale pour la branche.

Quant aux nocturnes, autre pierre d'achoppement à Yverdon, UNIA n'a pas fait recours.

Créé: 22.11.2019, 15h49

Articles en relation

Les Suisses n'attendent pas le Black Friday pour faire leurs achats

Commerce de détail Un sondage révèle que moins d'un Suisse sur dix attend le 29 novembre pour faire une bonne affaire. Et contredit une idée reçue. Plus...

Le Tribunal autorise le Black Friday d'Yverdon

Justice Les soldes de fin d'année sont autorisés à Yverdon. Le syndicat UNIA avait saisi le Tribunal, invoquant la défense des salariés et considérant l'extension des horaires comme illégitime Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.