Le Groupe E lorgne l'Aéropôle de Payerne

BroyeLe distributeur d’électricité fribourgeois pourrait venir s’installer près de la base militaire de Payerne.

Vue aérienne (de 2007) des terrain de l'aéropole de Payerne entre l'autoroute A1 et la piste de l'aérodrome militaire de Payerne.

Vue aérienne (de 2007) des terrain de l'aéropole de Payerne entre l'autoroute A1 et la piste de l'aérodrome militaire de Payerne. Image: Jean-Paul Guinnard - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Des discussions sont en cours», a annoncé la syndique, Christelle Luisier, au Conseil communal de Payerne, jeudi. Le dossier est des plus prématuré à ce stade. Mais il pourrait néanmoins devenir le détonateur qui fera décoller la vaste zone industrielle de l’Aéropôle II. En clair, le Groupe E (le géant fribourgeois de la distribution d’électricité) s’intéresserait au site de l’Aéropôle.

Le Groupe E est déjà présent à Payerne, à la route de Grandcour. Il occupe près de 80 emplois dans ses trois divisions (montage de lignes, abonnement et installation électrique intérieure). Apparemment, et sous toutes réserves, le site pourrait être déplacé sur l’Aéropôle, sur une parcelle de 8000 m2 à 10'000 m2, où le groupe (injoignable ce soir) pourrait créer une sorte de centre régional.

Pour Payerne, cette installation serait une première sur l’Aéropôle, qui propose depuis bientôt dix ans, plus de 40 hectares de zone industrielle, en bordure de la base militaire.

Créé: 01.11.2012, 22h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.