Le «Neuchâtel» retrouve les flots

NavigationAprès une restauration de plus de deux ans, le centenaire bateau à vapeur a été remis à l’eau ce mercredi matin devant des centaines de curieux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est vers 9h30 ce mercredi matin, après plus de trois heures de manœuvres suspendu aux filins d’une grue géante que le Neuchâtel a touché l’eau à Sugiez (FR), dans le canal de la Broye, entre les lacs de Neuchâtel et Morat.

Plusieurs centaines de curieux sont venus assister, dès l’aube, à cette opération délicate qui a nécessité une grue de 600 tonnes. Long de 48 mètres et demi, le Neuchâtel pèse 150 tonnes. Il avait été sorti de l'eau en octobre 2010, pour être intégralement restauré au chantier naval PSM Perrottet.

(Vidéos Christian Aebi)

Navigation prévue pour 2014
Le vapeur doit encore subir trois mois de travaux de finition et de tests de navigation, avant de regagner son port d’attache, à Neuchâtel, à la fin novembre. Sa mise en service sur les lignes de la compagnie de navigation est prévue pour avril 2014.

Le Neuchâtel avait été construit en 1912, il avait été désarmé en 1968. C’était le dernier vapeur à naviguer sur les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat. Depuis les années septante et jusqu’en 2006, il était exploité comme restaurant flottant dans le port de Neuchâtel.

Créé: 14.08.2013, 08h17

Articles en relation

Cœur de vapeur pour un bateau centenaire

Navigation Une chaudière flambant neuve et une machine à vapeur entièrement retapée ont été délicatement déposées ce jeudi dans la coque du Neuchâtel, un vieux bateau en rénovation à Sugiez (FR). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.