Le futur scolaire d’Estavayer se dessine au Sacré-Cœur

UrbanismeLe Conseil communal demande 20,7 millions pour la réalisation d’un nouveau bâtiment destiné à abriter 19 salles de classe.

De 1903 à 2015, le site a accueilli une école dont les cours étaient dispensés par des Soeurs.

De 1903 à 2015, le site a accueilli une école dont les cours étaient dispensés par des Soeurs. Image: JEAN-PAUL GUINNARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Estavayer croît. Son nombre d’élèves aussi. C’est en lorgnant le site du Sacré-Cœur, idéalement placé et facilement accessible à pied depuis les quatre coins de la cité, que les autorités entendent répondre à leurs besoins en locaux scolaires. Pour 20,7 millions, le Conseil communal désire y construire un bâtiment, qui s’imbriquera dans le bâtiment historique où se trouvent douze salles de classe primaire.

Le projet implique la démolition de trois petits immeubles situés à l’arrière de ce bâtiment historique. La construction nouvelle est prévue pour abriter dix-neuf salles de classe, une petite salle polyvalente et quatre salles d’appui, réparties sur trois niveaux. En outre, son sous-sol sera occupé par huit cellules d’abri PCi d’une capacité totale de 389 places.

La nouvelle école permettra de basculer les classes existantes du bâtiment historique. En temps utile, les travaux de rénovation de ce dernier pourront être entrepris sans nuisance ou danger pour les élèves.

Fruit d’un mandat d’étude parallèle réalisé en 2015, le projet global comprend en effet deux autres étapes: cette transformation ainsi que la construction d’une double salle de sport. Deux chantiers qui ne sont ni pris en compte dans les 20 et quelques millions demandés aujourd’hui, ni planifiés. «Le projet lancé aujourd’hui répond à nos besoins actuels. Le site offre d’autres possibilités que nous évaluerons en fonction de notre évolution démographique», souligne le syndic, André Losey.

La Commune est devenue propriétaire de ce bâtiment historique et de son magnifique parc en deux temps. En 2014, elle achetait en effet les 20% de la parcelle dont elle n’avait pas fait l’acquisition en 2005. La date de mise en service de ce nouveau «collège» n’est pas encore définie. Entre les démarches administratives et la réalisation du chantier, les dix-neuf classes (quatorze primaires et cinq enfantines) pourraient être prêtes pour la rentrée 2021. (24 heures)

Créé: 25.10.2017, 18h22

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...