Le projet éolien de Bel Coster passe à l'enquête

EnergieLe projet éolien de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement entre dans une phase cruciale.

Les éoliennes de Bel Coster, ici vues de la Dent de Vaulion sur ce photomontage des promoteurs. Retardé par plusieurs études complémentaires, le projet éolien fait face à la population des deux côtés de la frontière, jusqu'au 12 avril.

Les éoliennes de Bel Coster, ici vues de la Dent de Vaulion sur ce photomontage des promoteurs. Retardé par plusieurs études complémentaires, le projet éolien fait face à la population des deux côtés de la frontière, jusqu'au 12 avril. Image: DR Bel Coster

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il devait initialement être opérationnel en 2013. La mise à l’enquête du plan partiel d’affectation a ensuite été discrètement différée à début puis à fin 2016. Ce sera finalement pour ce mardi.

Bel Coster, ce parc de neuf éoliennes prévues sur les sommets des communes de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement, est à ce jour l’un des projets vaudois à ne pas être remis en question par les radars militaires de la base de Payerne: 11 projets sur 19 sont concernés. Ce parc opéré par Alpiq avait par contre été retardé pour études complémentaires, notamment sur l’impact des éoliennes (de 3000 à 4000 kW chacune) sur les papillons et les fourmis.

La suite des opérations? Une campagne de communication entre les autorités, porteuses du projet, et les opposants qui les attendent de pied ferme et dénoncent un manque d’informations. Un guichet sera ouvert dans chacune des communes d’ici à la fin du délai légal. SOS Jura Vaud Sud prévoit pour sa part un tous-ménages, ainsi que ses oppositions.

La principale inconnue tient dans la réaction des riverains français: dix communes du département du Doubs sont concernées par une enquête consultative, en théorie coordonnée avec la procédure suisse. Synthèse sera ensuite faite par le préfet. «Jusqu’ici les discussions avec nos voisins se sont bien déroulées, assure le syndic de Ballaigues, Raphaël Darbellay. On verra ensuite s’il y a besoin de négociations ultérieures.»

Créé: 11.03.2017, 09h49

Articles en relation

Bel Coster pointe ses pales à deux pas de la frontière

Ampères Le parc éolien prévu entre Ballaigues et Lignerolle doit être mis à l’enquête cette année. Chaque camp espère éviter l’escalade. Plus...

Jacqueline de Quattro visite le futur parc éolien

Ballaigues Trois syndics du Jura vaudois ont emmené samedi la conseillère d’Etat sur les pâturages de Bel Coster, où 9 hélices sont prévues. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.