Les armes seront cachées de la vue des élèves

CHAVORNAY Les organisateurs du 55e Tir cantonal vaudois ont décidé de déployer une toile opaque sur le treillis qui sépare la zone de contrôle des armes de la cour d’école .

Image: Jean-Guy Python

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élèves du collège du Verneret à Chavornay ne seront plus confrontés à la vue des armes utilisées pour le 55e Tir cantonal vaudois. La proximité entre la zone de contrôle des armes et le préau de l’école avaient choqué certains parents hier à l’heure de la rentrée des classes, selon Le Matin.

La confrontation aurait pu se reproduire vendredi, antépénultième journée de tir de la manifestation qui a débuté dans le Nord vaudois le 16 août. Il n’en sera toutefois rien. «Nous avons décidé ce mardi à midi que nous allions recouvrir le treillis de 2,5 mètres de haut qui sépare la zone de contrôle de la cour d’école de toile», affirme Gilbert Girardet, président de la Commission du Tir cantonal.

Une décision qui aurait pu être prise plus tôt? «Nous y avions pensé, mais nous nous étions dit que c’était comme si nous voulions cacher quelque chose et que cela aurait d’autant plus attiré l’attention des enfants», répond Didier Lombardet, à la fois municipal des écoles au village et président de la centrale administrative du Tir cantonal.

Les deux directeurs - des secteurs primaire et secondaire - des élèves scolarisés au collège du Verneret se félicitent d’une mesure qui devrait «rassurer les parents». «Nous nous étions déjà assurés de l’aspect sécuritaire de la question et nous étions satisfaits de ce qui avait été mis en place», précisent Laurent Delisle et Serge Geiger, tout en affirmant n’avoir reçu aucun téléphone de parents fâchés.

Créé: 27.08.2013, 16h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...