Les futurs médecins de famille seront accompagnés

BroyeFort du succès du ForOm Nord vaudois lancé il y a dix ans, un pendant broyard sera mis en place dès 2019.

Le ForOm Broye a pour ambition de favoriser l’installation de nouveaux médecins généralistes dans la région.

Le ForOm Broye a pour ambition de favoriser l’installation de nouveaux médecins généralistes dans la région. Image: LUCIEN FORTUNATI - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Favoriser l’installation de nouveaux médecins généralistes dans la Broye intercantonale, tel est l’objectif de ForOm Broye, un nouveau processus régional qui sera mis en place courant 2019 grâce à un financement de la santé publique vaudoise. Le projet a été présenté jeudi dernier à plusieurs élus régionaux. La structure est placée sous la conduite du Dr David Gallay, installé à Avenches, qui a profité des conseils de ForOm, acronyme de Formation des médecins omnipraticiens dans le Nord vaudois, durant sa formation.

Lancée il y a dix ans sous la forme d’un projet pilote du canton pour lutter contre la pénurie d’installations de médecins dits de famille, ForOm a permis d’encadrer quelque 80 jeunes assistants. «Avec le temps, 23 se sont installés dans le nord du canton au sens large, mais on remarque que le projet a eu peu d’impact dans la région broyarde, mis à part l’installation du Dr Gallay, d’où l’intérêt de cibler cette région spécifiquement», a présenté le Dr Olivier Pasche, de Thierrens, l’un des six médecins référents du ForOm.

Conseiller les médecins assistants en formation dans la région, leur trouver des cabinets ou encore encadrer des communes qui souhaiteraient attirer des médecins feront partie des missions de David Gallay. «À court terme, mon but est de trouver de nouveaux candidats broyards et d’augmenter le nombre de cabinets formateurs dans la région, sachant qu’une formation hospitalière auprès de l’Hôpital intercantonal de la Broye est aussi prévue», a expliqué le praticien, dont le salaire pour ce rôle sera assuré par le Canton de Vaud.

De même, l’engagement d’un assistant à mi-temps pourra être garanti. «À moyen terme, outre favoriser l’installation de nouveaux médecins, j’espère que ce projet deviendra intercantonal», a-t-il ajouté, rappelant que le Canton de Fribourg n’y a pas accordé de budget. Une décision regrettée par plusieurs élus locaux fribourgeois présents dans la salle, qui verraient d’un bon œil l’installation d’un médecin de famille dans leur bourgade. (24 heures)

Créé: 08.10.2018, 10h58

Articles en relation

Un remède réussit à freiner la pénurie de généralistes

Santé Le cursus ForOm pour les médecins de famille, lancé en 2010, a débouché sur l’installation de onze d’entre eux dans le Nord vaudois. Plus...

«Deux consultations en 24 heures de garde, c'est exceptionnel»

Santé Reportage lors d'un samedi de piquet avec un médecin généraliste de Thierrens. Plus...

Le remplacement des médecins stimule un nouveau business

Santé Une société de placement médical se plaint des lenteurs vaudoises. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.