Suchy pourrait bientôt avoir ses bisons d’Europe

Nord vaudoisAprès avoir émis un préavis négatif, le Canton accepte d’entrer en matière sur la cellule de conservation que projette le village

Le biologiste Alain Maibach espère voir bientôt voir des bisons brouter dans les bois de Suchy

Le biologiste Alain Maibach espère voir bientôt voir des bisons brouter dans les bois de Suchy Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La création d’une cellule de conservation du bison d’Europe dans les bois de Suchy, une première en Suisse, a obtenu un accord de principe de la conseillère d’Etat en charge de l’environnement, Jacqueline de Quattro.

Dans un premier temps, le projet, qui veut accueillir huit à dix bisons d’Europe, une espèce menacée, n’avait en effet pas obtenu les faveurs de la ministre. Le projet voulait utiliser des forêts du Canton, créer des locaux nécessitant un plan d'affectation et demandait des subventions trop élevées. Soutenu par les syndics du district, le biologiste et responsable du projet Alain Maibach a revu sa copie. Dans la nouvelle mouture, les terrains de 120 hectares se trouvent ainsi uniquement sur le sol de la Commune de Suchy et les infrastructures présentes suffiraient, bien que des barrières et enclos devraient être installés.

Sur l’aspect financier, Alain Maibach estime les frais d’installation entre 800'000 francs et un million, et les frais de fonctionnement entre 300'000 et 400'000 francs par an. «Nous avons quelques sponsors privés et en cherchons encore, indique le biologiste. Nous pourrions aussi solliciter la Confédération, mais notre projet doit être autonome».

Créé: 19.10.2013, 10h17

Articles en relation

Suchy souhaite contribuer à la sauvegarde du bison d’Europe

Nord vaudois La commune de Suchy est prête à mettre 120 hectares de sa forêt à disposition pour un programme de protection du bison d’Europe. Cette démarche permettrait également une diversification des richesses de la forêt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.