Tévenon prend le risque de sauver son dernier café-restaurant

VIE LOCALE La commune fusionnée sauve son dernier lieu de rencontre en rachetant le bâtiment qui l’abrite. Un cas exceptionnel à une époque où les auberges communales ont tendance à mettre la clé sous le paillasson

Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’aventure n’est pas commune. Alors que les auberges de village sont nombreuses à fermer leur porte faute de repreneur ou de fonds pour rénover ces bâtiments souvent âgés, l’unique café-restaurant de Tévenon, le Fu Tai, vivra.

C’est à une large majorité de ses voix que le Conseil communal a accepté le rachat du bâtiment qui abrite ce restaurant asiatique et les appartements attenants. Coût de l’opération: 750 000 francs.

Dans la commune de 750 habitants, les habitants applaudissent généralement l’opération, tout en étant conscients du défi à venir. Si cet achat est une bonne affaire, «il faudra encore compter quelques centaines de milliers de francs pour mettre aux normes le bâtiment», avertit un ancien restaurateur, Thierry Bardet.

D’autres regrettent des horaires d’ouverture trop restrictifs. Face à des clients qui ont désormais la possibilité de manger à la cantine d’entreprise ou au kebab, les cafés de campagne doivent rogner sur les charges salariales pour éviter de gonfler les prix, explique Manuel Da Costa, patron de l’Auberge de la Balance, à Corcelles-sur-Chavornay: «Pour assurer sa survie, une auberge doit jouir du soutien de la commune et surtout avoir à sa tête des personnes très motivées.»

En voulant sauver son restaurant, Tévenon s’est lancé un défi, note Reto Barblan, président du Conseil communal. «Sa réussite ne dépend pas que du gérant. Nous espérons que la population sera solidaire.»

(24 heures)

Créé: 16.10.2012, 12h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.