Un quartier d'Orbe en émoi après le vol de «Kouky» le cacatoès

OrbeLe volatile apprivoisé, connu à Orbe, a été dérobé à un éleveur romand. La communauté se mobilise.

«Kouky», cacatoès âgé de 20 ans, animait le pied de la cité urbigène. Il a été dérobé le 1er août à son propriétaire, un éleveur vaudois. Son appel à l'aide a été massivement diffusé par le milieu.

«Kouky», cacatoès âgé de 20 ans, animait le pied de la cité urbigène. Il a été dérobé le 1er août à son propriétaire, un éleveur vaudois. Son appel à l'aide a été massivement diffusé par le milieu. Image: Nicolas Favaro

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On a volé «Kouky». Véritable mascotte de son quartier des Moulins, aux pieds de la vieille ville d’Orbe, ce sympathique cacatoès à huppe jaune domicilié depuis près de vingt ans dans sa volière urbigène s’est fait dérober dans la journée du 1er août par un ou des inconnus.

«Franchement, c’est déplorable. Je ne pensais pas qu’on en vienne un jour à voler des animaux», lâche, calme mais déterminé, son propriétaire Nicolas Favaro. «Kouky, c’est un vrai clown. Il cherche des caresses. Apprivoisé, gentil, les gens venaient sans arrêt lui donner à manger. Je l’ai depuis qu’il a trois ans. C’est dur.»

«Il y a dix ans quelqu’un était venu couper le grillage, je ne sais toujours pas pourquoi»

Vice-président de l’Association romande des amateurs et protecteurs d’oiseaux et éleveur réputé, Nicolas Favaro était occupé ces jours à transférer ses petits protégés (il lui reste une centaine d’Inséparables) d’Orbe à Rances, leur nouveau domicile. «Pour le cacatoès, c’était plus compliqué. Il faut du volume et un sacré grillage: il est capable de couper un doigt s’il veut. Ça m’a pris du temps de tout construire, et c’était le dernier qu’il me restait à aller chercher. Quand je suis arrivé, la porte à Orbe avait été forcée.»

Ce n’est pas la première fois que Kouky disparaît dans la nature. «Il y a dix ans quelqu’un était venu couper le grillage, je ne sais toujours pas pourquoi. L’oiseau s’était échappé. Par chance, on l’avait retrouvé perché sur un des tilleuls au centre d’Orbe.»

Selon le spécialiste, peu de doutes. Ce sont des connaisseurs qui ont fait le coup. «La solidarité des gens et du milieu a bien fonctionné, poursuit-il. Mon avis de recherche a beaucoup circulé, j’ai reçu des messages de toute l’Europe. Je ne sais pas s’il sera retrouvé, mais au moins les mots de soutien font du bien.» Une plainte contre inconnu a été déposée. (24 heures)

Créé: 04.08.2017, 17h34

Articles en relation

Les gorges de l'Orbe sont à nouveau accessibles

Vallorbe Dévié depuis des années pour des motifs de sécurité, ce sentier spectaculaire a été enfin sécurisé. Plus...

La gratuité totale de l’Urbabus coûterait trop cher

Orbe La ligne de bus perdrait la subvention cantonale si on pouvait l’utiliser sans payer. La Municipalité va relancer une étude. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...