Une procédure menace la salle de gym d'Yverdon

PolitiqueAttendue de longue date dans le centre historique, la salle de sport Pestalozzi n’est pas tirée d’affaire. Deux élus font recours contre la validation du Conseil

La salle de gym Pestalozzi, avec salles de rythmique au rez, devait servir à mettre à niveau les installations scolaires d'Yverdon qui saturent. Après un surcoût annoncé par la Ville, deux élus ont fait recours.

La salle de gym Pestalozzi, avec salles de rythmique au rez, devait servir à mettre à niveau les installations scolaires d'Yverdon qui saturent. Après un surcoût annoncé par la Ville, deux élus ont fait recours. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil d’État devra se pencher sur la salle de gymnastique Pestalozzi d’Yverdon. Mercredi en fin de journée, deux «frondeurs» des rangs de la majorité du Conseil communal ont envoyé à l’Exécutif cantonal un recours sur le vote des élus yverdonnois, en leurs noms propres. Daniel Cochand (PLR) et Aude Briand (UDC) jugent insuffisamment transparente la manière dont les surcoûts de la salle de gym prévue en plein centre historique ont été traités puis votés.

Surcoût

L’infrastructure doit, depuis 2012, remplacer la vétuste salle proche du château. Le projet signé d’un architecte milanais était initialement devisé à 4,9 millions de francs. Sauf que la douloureuse est montée à 6,1 millions lors du Conseil du 1er mars dernier. Un nouveau dépassement dans les chantiers de la Ville que la plupart des élus ont pardonné, bon gré mal gré. Au contraire des deux signataires du recours, pour qui une communication devait avoir lieu plus tôt.

Un recours susceptible d’avoir un effet suspensif, et d’être ensuite porté auprès des tribunaux. En d’autres termes, le permis de construire de la salle risque de n’être plus valable dans les délais. Et les locaux loin d’être prêts pour la rentrée 2019.

«Les écoles en ont besoin»

Le cœur du litige? Pour étudier puis modifier le projet avec l’adjonction d’un abri PCi – abandonné depuis –, les services de la Ville ont pioché dans le crédit initialement accordé pour l’étude de la nouvelle salle et la démolition de l’ancienne. Ce qu’aucun élu n’a apprécié. Ils ont par contre avalé la douloureuse avec les explications de la municipale chargée du dossier, la PLR Gloria Capt, ainsi qu’avec les remontrances de la commission. «Il faut maintenant que le dossier avance, les écoles ont besoin de cette salle», disait-on alors dans les rangs.

«Il aurait suffi d’une bonne explication, qu’on nous donne les chiffres précis et les raisons de ce nouveau couac», explique Daniel Cochand, en référence aux travaux de Benno Besson qui ont, eux, fait exploser la facture après le vote du Conseil. «Il y a un manque de clarté alors que le même service va devoir gérer d’autres gros chantiers, comme le collège des Rives et la Grenette», conclut-il. Quant aux retards éventuels, «ce n’est pas notre faute si la salle n’a pas été détruite depuis 2012».

«L’abri PCi figurait dans les plans de la mise à l’enquête, c’est public. Et en commission, personne ne nous a demandé de chiffres précis, nous avons été transparents, rétorque Gloria Capt. Quant aux surcoûts, nous avons tout arrêté dès que nous en avons eu connaissance.» Soit après les élections.

A l'insu de leur parti

Reste que les deux signataires risquent de se faire, au moins, taper sur les doigts. Le PLR ne nie pas songer à examiner le cas de cet élu qui a frontalement remis en cause sa propre municipale. Quant à l’UDC, il attend avant de se positionner et avoue avoir peu goûté le fait de ne pas avoir été mis au courant du recours, même si le parti a largement invoqué une absence de communication sur ce dossier. Lequel n’a pas fini de faire transpirer Yverdon. (24 heures)

Créé: 31.03.2018, 17h15

Articles en relation

La Ville d'Yverdon tancée sur un nouveau chantier problématique

Urbanisme Après la rénovation du théâtre Benno Besson, un nouveau chantier public agace les élus yverdonnois. Le complexe sportif Peszalozzi, en plein centre historique, sera plus cher que prévu. Plus...

Six millions pour la salle de gym Pestalozzi

Yverdon-les-Bains Un bâtiment «simple et efficace» remplacera la vieille construction fermée pour cause d’affaissement 2012. Il devrait être mis en service en août 2019. Plus...

L’ouverture de KinderCity reportée de plusieurs mois

Yverdon-les-Bains Le centre ludo-éducatif prévu à Y-Parc espère une réponse du Canton en janvier. Il a sollicité une aide sous la forme d’un prêt LADE. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...