A Orbe, les anciens moulins Rod veulent sauver leur peau

PatrimoineEnsemble de vestiges industriels à préserver, site culturel et friche à haut potentiel immobilier, l’avenir des anciens moulins d’Orbe se complexifie.

Les anciens moulins ont un haut potentiel immobilier.

Les anciens moulins ont un haut potentiel immobilier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Témoins précieux des débuts du développement industriel du canton, les anciens moulins Rod, à Orbe, n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Propriétaire de la friche, le groupe Orllati caresse toujours l’idée de convertir ces murs en appartements, à l’heure où le développement de toute cette zone de la plaine de l’Orbe se précise: en vis-à-vis, le nouveau quartier de Gruvatiez doit d’ailleurs prochainement être mis à l’enquête. Locataire des locaux de l’ancienne entreprise Rodynam depuis près de dix ans, Pierre-André Vuitel et son association Patrimoine au fil de l’eau ne comptent toutefois pas se laisser oublier. Le projet d’Orllati, lui, vise une plus grande «transparence» du bâtiment, avec une majorité d’habitat et un espace réduit, au rez, pour les activités culturelles. Autant dire que les occupants actuels ne le voient pas de cet œil.

«Notre bail a été prolongé jusqu’en 2018. On nous a précisé que c’était l’ultime délai, souligne la figure de la culture urbigène. Mais ils veulent faire quoi? Des appartements de standing? Ce sera difficile. Tout ici s’imbrique. Il n’y a pas de béton armé. Prenez le raccordement électrique. On touche le moindre fil, il faut tout changer. Ce mur date de 1880. La toiture, elle, peut tenir encore des décennies. Ce plancher-là a plus d’un siècle. La moindre transformation est impossible. S’ils en font, on ferme et on part.» Le ton est donné.

Une réunion des acteurs concernés, dont la Commune, doit avoir lieu mi-septembre. D’ici là, les amoureux de cet incroyable fatras de murs médiévaux et de vieilles turbines désaffectées espèrent convaincre avec leur propre projet: «Qu’on nous laisse deux ou trois ans et qu’on puisse louer les locaux vides (ndlr: les baux de pièces donnant sur la rue ont été résiliés). On peut en faire quelque chose de rentable pour des commerces, des dégustations, des afterworks… Par ailleurs, nous avons un mécène. Un industriel qui serait prêt à acheter notre surface.»

Le groupe Orllati n’a pas pu être joint pour réagir aux propositions du Patrimoine au fil de l’eau. Selon nos informations toutefois, le projet devra composer avec un préavis réservé des Monuments historiques. Le Canton, qui a recensé l’ensemble en note 3, propose un examen poussé des structures internes et met le doigt sur l’existence de parties anciennes à conserver. Bref, la réhabilitation risque d’être complexe.

«Il faut se mettre autour de la table et trouver une solution, prévient Henri Germond, syndic d’Orbe. Notre volonté est de faire de cet espace un lieu de transition vers la vieille ville, avec une place pour la culture. Maintenant, entre culture et habitat, les volumes ne sont pas définis. Il faudra trouver des solutions entre les parties.» Quant à l’architecture du site, la Commune tient notamment à conserver la façade et les machineries historiques.

Des projets immobiliers visent également les anciens moulins de Cossonay et Valeyres-sous-Rances

Créé: 29.08.2017, 09h22

Articles en relation

Un quartier d'Orbe en émoi après le vol de «Kouky» le cacatoès

Orbe Le volatile apprivoisé, connu à Orbe, a été dérobé à un éleveur romand. La communauté se mobilise. Plus...

Une visite connectée dans les Côtes de l'Orbe

Tourisme Pour valoriser son patrimoine, la région viticole dispose désormais d'une balade oenotouristique. Plus...

L’âme des vieux moulins d’Orbe est en péril

Orbe Ce témoin de l’histoire industrielle du canton fait l’objet d’un projet résidentiel. Ses occupants s’inquiètent. Plus...

Les principaux défis qui attendent Orbe

Développement La Cité urbigène a présenté jeudi son programme de législature. Entre l'arrivée du RER, de nouveaux quartiers et une multitude de projets communautaires, la bourgade pourrait être métamorphosée. Plus...

Programme

Le festival Moulin Mouline

Pour sa 4e édition, le Festival Au fil de l’Orbe compte animer et faire résonner les tréfonds des anciens moulins jusqu’au début de l’automne. Les festivités ont débuté en cette fin de semaine, et se poursuivent jusqu’au 10 septembre. Au menu, notamment, la prose de Didier Stauffer avec 100 ans de textes et de chansons d’amour. Direction musicale de Paul Kapp. Ce samedi, Cabareto à 20 h 30. La chanson se poursuit le 1er septembre avec Jocelyne Alder, Iris Pasandin, Michel Neuville et le Bel Hubert. Le samedi 2 septembre, place notamment aux Miniswing du Conservatoire de Lausanne. Danse le dimanche avec l’Ecole Trotte Souris. Retour de la scène le vendredi 8 avec Brassens dans tous les sens et Le cosmonaute agricole. Cirque le week-end avec l’Ecole Coquino de Morges. Détails sur www.moulin-mouline.ch

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.