Accident mortel de la circulation à Yverdon

Fait diversL'avenue Haldimand a été le cadre d'un accident mardi en fin de matinée. Une octogénaire a perdu la vie dans la voiture conduite par son mari.

En fin de matinée, la gendarmerie enlevait le véhicule accidenté.

En fin de matinée, la gendarmerie enlevait le véhicule accidenté. Image: ELB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un accident a eu lieu au cœur d'Yverdon, sur l'avenue Haldimand, mardi matin aux alentours de 9h. «On n'a rien entendu, mais on a vite vu depuis les fenêtres que quelque-chose n'allait pas, témoigne un voisin. Il y avait une grande tente rouge en bas du bâtiment. Comme pour une levée de corps. C'était très mauvais signe.»

Il s'agissait effectivement d'un accident à l'issue fatale. Un couple de retraités sortait en voiture de la cour de leur domicile, donnant sur l'avenue. Le conducteur, un Suisse de 85 ans, et son épouse de 81 ans. C'est en faisant cette manœuvre que, pour une raison encore inconnue, le mari au volant a soudain perdu la maîtrise de son véhicule et a traversé toute l'avenue, allant percuter le mur d'un bâtiment en face.

Les secours n'ont rien pu faire pour sauver la passagère avant, grièvement blessé, qui est décédée sur place. Le mari a lui été conduit à l'hôpital d'Yverdon, blessé mais pas en danger.

Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie, indique le communiqué de la police cantonale.

Créé: 11.02.2020, 16h57

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.