Action d’Unia à Vallorbe contre la baisse de salaires des frontaliers

VaudSelon les syndicalistes, certains employeurs profitent de l’abandon du taux plancher de l’euro pour exercer des pressions sur les salaires.

Le syndicat Unia a distribué lundi à la douane de Vallorbe des tracts aux automobilistes rentrant en France.

Le syndicat Unia a distribué lundi à la douane de Vallorbe des tracts aux automobilistes rentrant en France. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Unia s’est mobilisé lundi en fin d’après-midi à la douane du Creux, à Vallorbe, pour défendre les salaires des employés travail­lant en Suisse, quelle que soit leur nationalité. Le syndicat a arrêté les automobilistes en route pour la France afin de les sensibiliser à ce qu’il considère comme «une politique discriminatoire des patrons, qui met aussi en danger l’ensemble des rémunérations et des places de travail pour les salariés résidant en Suisse».

Depuis que la BNS a décidé d’abandonner le taux plancher de l’euro, certains employeurs en profitent pour exercer des pressions sur les salaires, et plus particulièrement sur ceux des frontaliers. Ces baisses de salaires créeraient une distorsion sur le marché du travail en général. Les em­ployeurs auraient alors davantage recours à une main-d’œuvre transfrontalière rendue soudainement très attractive grâce au taux de change. «On les rend attentifs au fait qu’un salaire est la reconnaissance d’un travail effectué sur une place de travail, peu importe la nationalité de celui qui s’en acquitte», souligne Yves Defferrard, responsable du secteur de l’industrie à Unia Vaud.

Les tracts remis aux automobilistes les invitent à participer, ce soir à 19 h 30 à Pontarlier (F), à une assemblée d’information, au cours de laquelle différentes questions seront abordées. «On évoquera les répercussions que pourrait entraîner le fait qu’ils acceptent d’être payés en euros, par exemple.» La baisse de valeur de la monnaie européenne sera aussi au cœur des discussions. «On parle de 20%, mais, aujourd’hui, le cours est à 1,06. On est du coup plus près de 10%», conclut Yves Defferrard. A noter que cette action a été conduite avec la collaboration du Service vaudois des douanes.

Créé: 23.03.2015, 19h29

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.