Passer au contenu principal

L’activité physique parfait son écrin aux rives du lac

Au lendemain de la rupture de collégialité qui les a divisés, cinq élus ont participé à la présentation des nouvelles installations sportives le long des rives.

Franck Rouiller, devant la BoxUp installée au Parc des Rives, dont il est le fondateur.
Franck Rouiller, devant la BoxUp installée au Parc des Rives, dont il est le fondateur.
FRÉDÉRIC RAVUSSIN

Ils auraient voulu prouver que le sport est fédérateur qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. Mercredi, au lendemain de la rupture de collégialité qui a divisé la Municipalité d’Yverdon, cinq de ses sept membres ont débarqué ensemble au parc des Rives pour la présentation de nouveaux équipements permettant de se dépenser. Interrogé sur cette unité affichée, le syndic PLR, Jean-Daniel Carrard, a assuré qu’il n’y avait «aucune mise en scène». Et le socialiste Pierre Dessemontet de reprendre: «On continue à travailler parce qu’il y a une ville qui doit continuer de vivre.»

Pour cultiver leur forme physique, les Yverdonnois disposent désormais de nouvelles possibilités que la Ville leur «offre», conformément à la ligne qu’elle s’est fixée via la mise en place d’un plan directeur du sport et de l’activité physique. Aux portes de la plage, c’est 280'000 francs qui sont investis pour créer un lieu superbe entre deck en bois, buvette et terrasse de sable. Avec ses paddles de différentes tailles, ses canoës, ses planches à voile et – grande nouveauté – ses cinq pédalos, ce sont une quarantaine de personnes qui pourront désormais se retrouver simultanément sur l’eau au large de la base nautique lancée il y a trois ans.

Au parc des Rives, la Ville a d’abord changé le revêtement usé de deux terrains multisports. «À deux pas du Collège des Rives qui va ouvrir en août, cette offre en libre accès et sans contrainte prend tout son sens», souligne Ophélia Dysli-Jeanneret, cheffe du Service des sports. Les autorités ont surtout mis en place un outdoor workout, sorte de fitness en plein air lui aussi en libre accès.

«Yverdon se veut ville d’innovation, elle ne pouvait donc que se doter d’un équipement novateur tel que le BoxUp», a également relevé le syndic. Fruit de la collaboration entre la Commune et la HEIG-VD, il s’agit d’un casier à six portes renfermant chacune des articles sportifs. Les raquettes, ballons ou frisbees qui s’y trouvent sont à louer au moyen d’une application mobile.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.