Des airs de far-west à Romainmôtier

Jura-Nord Vaudois Cow-boys et cow-girls étaient réunis samedi au stand de tir du village pour le premier concours suisse de cow-boy action shooting, une discipline de tir originale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Billy The Kid, Black Tempest, John Wolf ou encore Little Shooting, ils étaient seize cow-boys et cow-girls à participer samedi au premier concours de tir façon western organisé en Suisse. Cette discipline, baptisée «cow-boy action shooting», compte des milliers d’adeptes aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. En Suisse romande ils sont deux: Pierre Jucker, alias Blacksmith Pete, et Luc Deslarzes, dit Banana Spit. Dûment inscrits auprès de la Single Action Shooting Society, la société faîtière aux Etats-Unis, les cow-boys ont en effet tous un alias. Ce week-end, les deux acolytes pouvaient compter sur des renforts venus de Suisse alémanique, où existe aussi un club, et de France.

«Nous aimons les armes «western» et tirer sur des cibles en papier avec ça n’a pas de sens, elles ne sont pas assez précises», estime Pierre Jucker. Les cibles des concours de cow-boy action shooting sont d’épaisses plaques de tôle que les tireurs doivent atteindre dans un ordre établi avant chaque manche. Chacun est chronométré, une erreur dans le scénario est sanctionnée par une pénalité de dix secondes, une cible non-atteinte en coûte cinq.

Cette discipline de tir originale est en pleine expansion aux Etats-Unis. A voir si une horde de Suisses romands viendra bientôt rejoindre Blacksmith Pete et Banana Spit à Romainmôtier.

Créé: 07.09.2014, 10h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.