Passer au contenu principal

Anti-éoliens poliment écoutés

Une soixantaine de personnes a répondu mardi soir à l’invitation de Paysage-Libre Vaud.

Un des photomontages présentés par les membres de Paysage-Libre Vaud mardi soir à Bavois. Les emplacements sont indicatifs puisque pas encore connus, mais les ordres de grandeur de la taille des éoliennes respectés.
Un des photomontages présentés par les membres de Paysage-Libre Vaud mardi soir à Bavois. Les emplacements sont indicatifs puisque pas encore connus, mais les ordres de grandeur de la taille des éoliennes respectés.
Paysage-Libre Vaud

«Le but de cette soirée est d’abord de vous permettre d’entendre un autre son de cloche, puis de vous inciter à réfléchir.» C’est en faisant patte de velours que Jean-Marc Blanc, secrétaire général de Paysage-Libre Vaud, a ouvert mardi soir à Bavois la soirée d’information organisée par la fédération vaudoise des opposants aux projets de parcs éoliens. Une soixantaine de personnes avaient répondu à l’invitation: habitants du village et des villages voisins, mais aussi des opposants venus parfois d’assez loin.

Les contours exacts du projet Bavois-Eole n’étant pas encore connus, Jean-Marc Blanc s’est contenté de généralités sur le type de machines projetées et la production espérée. «Un jeu qui n’en vaut pas la chandelle, les nuisances étant bien trop importantes en regard de la production réelle», a-t-il jugé.

Après une heure de présentation, et dans un climat serein, les questions ont porté sur les effets du récent assouplissement de la loi sur la protection des paysages, les possibilités de s’opposer ou les alternatives envisagées par la fédération. Présent dans la salle, le syndic Thierry Salzmann a rappelé qu’une démarche participative était en cours et que toutes les personnes intéressées pouvaient y adhérer.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.