Une application à gratter ambitionne de promouvoir le commerce local

Yverdon-les-Bains«GRAT’ICI» permet aux commerçants de faire des offres à leurs clients en temps réel.

35 commerçants yverdonnois utilisent déjà l’application «GRAT’ICI».

35 commerçants yverdonnois utilisent déjà l’application «GRAT’ICI». Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Si ça te démange, gratte et pique-toi au jeu du commerce local!» Sorte de billet de Tribolo virtuel, l’application GRAT’ici propose à ses utilisateurs yverdonnois de sélectionner trois offres par jour préalablement faites par des commerces locaux partenaires. Ensuite, le client n’a plus qu’à passer plusieurs fois son doigt sur l’écran de son smartphone pour voir s’il peut en bénéficier.

«L’utilisateur gagne au minimum une des offres qu’il a sélectionnées, explique Laurent Bailly, directeur artistique de l’agence de communication Synergies qui a développé l’application. Pour garder un peu de suspense, il est aussi possible d’en gagner plus.» Concrètement, l’application propose différentes catégories de commerces yverdonnois aux utilisateurs: alimentation générale, boissons alcoolisées, boucherie, décoration, électronique, pour n’en citer qu’une partie.

Puis l’opération se passe en deux temps. D’abord, la personne sélectionne une catégorie, par exemple celle de fleuriste. Ensuite, il lui suffit de gratter les offres des commerçants qui apparaissent à l’écran de son portable. Ainsi, elle bénéficiera d’avantages lors de son achat.

Si les commerçants peuvent faire toutes les offres qu’ils souhaitent, une est imposée. «Ils doivent nécessairement proposer un rabais dès un montant d’achat minimal atteint, détaille Laurent Bailly. Mais rien n’est fixé afin de permettre à chaque magasin d’adapter ses offres à ses moyens. Ils peuvent donc aussi faire des cadeaux, ou toute autre sorte de promotions.»

Pour faire valoir ses gains, l’utilisateur de GRAT’ici n’a qu’à se rendre dans le commerce concerné et de scanner, via l’appareil photo de son téléphone, le QR Code (un type de code-barres en deux dimensions) présent chez tous les partenaires de l’application.

Trente-cinq commerces

«Nous voulons surtout donner de la visibilité aux commerces locaux, avance Laurent Bailly. Et, pourquoi pas, donner l’envie à des gens qui n’ont pas l’habitude de se rendre dans les petits commerces d’aller y faire leurs achats.» Le concept commence gentiment à se faire une place dans la cité thermale. «Nous avons lancé l’application début décembre et nous avons, pour l’instant, 35 commerces inscrits, détaille le directeur artistique. L’objectif serait d’arriver à une centaine de partenaires.» Du côté des utilisateurs, 200 personnes seulement ont téléchargé l’application. «Nous devons nous faire connaître et nous avons très peu communiqué sur le sujet pour l’instant», explique Laurent Bailly. L’agence de communication compte faire un lancement officiel durant le premier trimestre 2018.

Clip promotionnel

Si l’application ne coûte rien pour l’utilisateur, elle nécessite un petit investissement de la part des commerçants. En effet, 2 francs sont prélevés sur un achat effectué via les offres. La moitié du montant sert à développer l’application, l’autre est mise dans une cagnotte. «Une fois une somme substantielle atteinte, elle est jouée sur l’application sous forme de bons d’achat à utiliser dans n’importe quel commerce partenaire yverdonnois», explique Laurent Bailly.

Les commerçants peuvent aussi bénéficier d’un clip promotionnel réalisé par la boîte de communication. «Nous en offrons une vingtaine. Ensuite, nous les facturerons entre 250 francs et 350 francs.» Premiers arrivés, premiers servis.

(24 heures)

Créé: 03.01.2018, 08h03

Articles en relation

Les commerçants d'Yverdon se dotent d’une identité

Achats Les états généraux du commerce montrent que les magasins doivent se fédérer et mieux mettre en avant leurs atouts. Notamment via le site Les Vitrines d’Yverdon, qui va voir le jour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.