Les arènes géantes des lutteurs naissent sur l’aérodrome

InfrastructuresLoin de son image de fête champêtre la Fête fédérale de lutte atteint cette année tous les superlatifs. A Payerne, ses arènes temporaires de 52'016 places sont les plus grandes du monde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ballet incessant de machines de chantier, d’ouvriers casqués et de militaires (une centaine chaque jour) est à la mesure de l’enjeu. Exceptionnel. La vaste base aérienne de Payerne s’apprête à accueillir le plus grand événement de toute la Suisse: 250'000 spectateurs sur trois jours, des centaines d’athlètes et quelque 300 m3 de sciure. Le dispositif d’accès à la Fête fédérale de lutte (Estavayer2016) va faire du tarmac la plus grande gare routière du pays les 26, 27 et 28 août prochain. Cette fête de tous les super­latifs a son équipement phare. Ce sont ses arènes, en plein montage.

Celles de la dernière fête de lutte, à Berthoud en 2013, avaient été qualifiées de plus grand stade temporaire du monde. Or elles comptaient… trois places de moins que celles de Payerne. Ce véritable colosse de métal et de bois sera capable de «porter» 52'016 spectateurs au plus fort de la manifestation trisannuelle. L’immense hexagone mesure 230 mètres de large. Imaginez. C’est plus que le Stade de France, trois fois les gradins de la Fête des Vignerons, et l’équivalent des deux tiers du Colisée de Rome, le marbre et les lions en moins.

Prouesse géométrique

Au milieu du montage de cette forêt de tubulures de métal, Jean-Michel Loup se surprend à sourire. «Le planning est serré, on ne peut pas se permettre de perdre une seule journée. En même temps, c’est un travail d’ingénieur. Si on part juste au début, on aura aucune surprise à la fin.» Ce géomètre avenchois s’est retrouvé chef des constructions du site, et il ne cache pas son plaisir. La seule chose qu’il garde secrète, c’est l’emplacement de la fameuse pierre d’Unspunnen, qui doit être utilisé lors des jeux. «On ne sait jamais, des fois que des autonomistes jurassiens s’y intéressent», rigole-t-il.

Chaque module de gradin, d’une capacité de 8500 places, provient de différentes entreprises et ils sont assemblés par le thurgovien Nussli. Ce qui leur permet de moduler ou de composer d’immenses infrastructures. Celles de Payerne sont en travaux depuis près d’un an.

«Il a d’abord fallu amener 10'000 m3 de gravier pour obtenir un niveau parfaitement horizontal», poursuit le géomètre le plus naturellement du monde. Son plus grand défi? Implanter les immenses vis qui maintiennent les gradins dans le sol. Celui de la base aérienne est truffé de câbles militaires vitaux pour la place.

«C’est un défi logistique. Il a fallu faire venir 2000 tonnes de matériel ici»

L’élévation a débuté fin juin, par chance entre les averses du printemps pourri. Tandis que Jean-Michel Loup coordonnait l’arrivée du matériel. «C’est un défi logistique, ajoute-t-il. Il y a 2000 tonnes de matériel ici.» Le tout en obtenant l’aval de l’Office fédéral de l’aviation civile: le faîte des arènes culmine à 17 mètres de haut.

Au centre de cette étendue de métal et de poussière, une oasis verte équivalant à trois terrains de football. Le gazon, «image de marque de l’événement», a été amoureusement semé et tondu par des spécialistes. Son hydratation est assurée par 2 km de tuyaux. «Dans le respect de l’environnement», souligne le responsable.

Fourmilière de 90 hectares

Hors des arènes, le défi n’est pas moindre. Le site de 90 hectares, clôturé par 8 km de barrières, fourmille de collaborateurs qui ont pour mission de mettre en place, dans les temps, six cantines de 2000 places, deux halles d’exposition, six grils qui font chacun la taille d’une maison et tout l’aménagement des infrastructures prêtées par l’armée.

Deux hangars pour avions de chasse ont ainsi été transformés en poste électrique et logistique, en restaurant, voire en halle folklorique. De son côté, l’enseigne Migros se prépare à battre le record du monde du plus grand nombre de volailles grillées simultanément, avec 1,8 tonne de viande suisse répartie en 5000 portions.

Poulets et ingénieurs n’ont plus que 28 jours devant eux. (24 heures)

Créé: 29.07.2016, 22h14

Sécurité renforcée

«On ne donne pas de chiffres ou d’information, pour des raisons évidentes de sécurité» prévient Estavayer 2016. La question de la sécurité justement, avec les derniers attentats terroristes, est sur toutes les lèvres. Sur place, les organisateurs seront épaulés
par les polices fribourgeoises et vaudoises.

Les arènes, elles, ont fait l’objet de mesures plus qu’attentives il y a trois ans. «Quand on a vu ce qui se passait à Bienne, ça nous a fait un coup», témoigne Jean-Michel Loup, responsable des infrastructures du site. C’était en 2013. Ravagée par un orage, la Fête fédérale de gymnastique de Bienne avait alors été évacuée et annulée sous les coups des vents qui ont fait un mort et près d’une centaine de blessés. Mais même sans cet événement, «on avait de toute façon prévu de faire des tests de résistance du sol», poursuit le géomètre, qui rassure: «On a fait tenir les gradins avec des vis de 3?m?50 de profond.» Un vaste espace de dégagement est prévu à l’ouest des arènes. Le ciel sera scruté intensément par MétéoSuisse et la base aérienne de Payerne.

En bref

La fête fribourgeoise, organisée sur le sol bien vaudois de l’aérodrome de Payerne, débute déjà le 12 août avec une ouverture officielle. Visite du site dès lors possible sur demande. Pour la lutte, le lancer de pierre, et les jeux alpestres, rendez-vous le 26 août à 11?h, avec cérémonie à 17?h dans les arènes. Jusqu’à la remise du taureau au meilleur lutteur, le 28 août à 17?h?45, la fête – l’accès au site est gratuit, seul les arènes sont payantes – ne prévoit pas moins de 46 concerts parmi lesquels 77 Bombay Street, Oech’s die Dritten, Sonalp et Fanny Leeb.

Articles en relation

Des lutteurs «différents» pour terrasser les préjugés

Broye Une trentaine de personnes souffrant de handicap s’entraînent en vue de la Fête fédérale de lutte. Plus...

La lutte appelée à se populariser dans la Broye

Estavayer2016 Les clubs romands, dont celui d’Estavayer et environs, comptent profiter de la Fête fédérale de lutte pour attirer de nouveaux adhérents. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...