Quand l’armée veut montrer ce qu’elle cache

PayerneLa base aérienne organise une journée portes ouvertes, le samedi 16 juin.

Alexandre Willi et Benoît Studemann collaborent à l'organisation d'une journée portes ouvertes de la base aérienne de Payerne le samedi 16 juin prochain.

Alexandre Willi et Benoît Studemann collaborent à l'organisation d'une journée portes ouvertes de la base aérienne de Payerne le samedi 16 juin prochain. Image: Sébastien Galliker

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Montrer ce qui se cache derrière ces portails et ces halles». Commandant de la base aérienne de Payerne, le colonel EMG Benoît Studemann se réjouit d’ouvrir tout grand les portes de ses infrastructures, samedi 16 juin de 9 h à 15 h. Une première depuis 2010 que le patron a présentée mardi avec le lt col EMG Alexandre Willi, commandant de la formation d’aviation 11. Cette dernière tiendra justement son cours de répétition à cette période, soit quelque 800 miliciens réunis.

Avec le développement de la police aérienne 24 h sur 24 et la fermeture de la base de Sion, nombreux sont les changements intervenus ces derniers temps à Payerne. «Cette journée ne sera pas un meeting, mais l’occasion de présenter aux Broyards et aux familles des militaires et des nouveaux employés tout ce qui se passe sur la base», présente Alexandre Willi.

De 3000 à 8000 visiteurs sont attendus. Ils pourront découvrir des démonstrations du personnel au sol (pompiers, conducteurs de chiens), voir les cabines des différents aéronefs et apprécier quelques présentations aériennes sur le coup de 11h. Navettes depuis la gare de Payerne et nourriture sur place sont également prévus.

Sans compter les 64 apprentis engagés à Payerne et à Sion, 364 personnes travaillent sur le site de la base aérienne de Payerne. Directement sous la conduite de Benoît Studemann, mais également pour la base logistique de l’armée au niveau de l’entretien des infrastructures, pour Skyguide ou encore dans le corps de la police militaire. «Il s’agit essentiellement de mécaniciens et électroniciens, mais au total, près d’une trentaine de professions seront à découvrir», conclut le commandant. (24 heures)

Créé: 15.05.2018, 18h51

Articles en relation

Chassée de Sion, la formation d’aviation 14 a pris ses quartiers à la base de Payerne

Armée Suite à la fermeture de l’aérodrome de Sion aux vols militaires, la formation d’aviation 14 est désormais stationnée dans la Broye. Plus...

L'armée va investir gros dans son aérodrome de Payerne

Broye 74 millions de francs seront injectés pour construire un nouveau Centre des opérations coiffé d’une tour de contrôle. Les pilotes disent merci. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.