L’art urbain a pris ses aises dans la cité médiévale

Estavayer-le-LacGalerie à ciel ouvert, le festival ArtiChoke, du 5 au 7 juillet, propose un itinéraire inédit de street art dans la vieille ville.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En septembre dernier, sur la place du Casino, une imposante fresque de l’artiste fribourgeois Lowrider, alias Serge Nidegger, marquait les premiers pas du festival d’art urbain ArtiChoke au cœur de la ville d’Estavayer-le-Lac. Depuis, les œuvres de nombreux artistes ont colonisé la cité médiévale, en vue d’un long week-end de festivités mêlant musique et visites guidées. Il y a notamment l’enfant de street-poncing de LPVD*A, le mandala géant de plus de 700 origamis de Mademoiselle Maurice ou encore la façade de roses en point de croix de Raquel Rodrigo.

«Et certaines seront réalisées ou installées ces prochains jours en vue du week-end principal du festival, comme la fresque de 20 m2 des Français Koralie et SupaKitch, présents pour la première fois en Suisse. Et le point fort du festival sera l’anamorphose peinte par le Suisse Saype sur plus de 7000 m2 d’herbe à côté de l’EMS Les Mouettes. Il vient de réaliser un impressionnant tableau sur le Champ-de-Mars, à Paris», se réjouit Héléna Galera, présidente de l’Association ArtMur, qui pilote le projet pour Estavayer/Payerne Tourisme. Mardi, elle dévoilait les contours des trois jours de festivités d’un événement rare dans une cité médiévale, qu’elle avait imaginé durant ses études à la Haute École de tourisme de Sierre.

Outre le Service cantonal des biens culturels, qui veille au grain pour la préservation des bâtiments, les membres du comité ont aussi dû convaincre les propriétaires des vieilles demeures du centre-ville. «Mais plus les œuvres sont apparues, plus c’était facile de convaincre les habitants. Et ces derniers jours des propriétaires ont pris contact presque chaque semaine avec l’Office du tourisme pour nous proposer des façades», poursuit la responsable, très heureuse du parcours ainsi dévoilé.

Des activités en journée et des animations pour prolonger la fête en soirée

En plus des performances live sur la place de l’église, des galeries improvisées dans les caves et garages de la ville permettront à cinq artistes aux techniques variées d’exposer leurs toiles ou clichés. Du côté de la danse ou de la musique, le collectif PopUp Sound proposera des DJ sets sur quatre scènes en ville. Avant que la place de Moudon ne s’éveille en fin de journée pour une soirée hip-hop le vendredi et une electro le samedi, un marché artisanal et alternatif accueillera des confections inédites et originales, en passant par l’illustration, les bijoux ou les vêtements faits maison.

Le rendez-vous, doté d’un budget de 400'000 francs, se veut gratuit et bénéficie de nombreuses subventions, mais des badges de soutien à une thune permettront d’entrer dans la zone festive de la place de Moudon en soirée. Au total, quelque 10'000 visiteurs sont attendus. Ils pourront déguster diverses cuisines du monde dans le cadre d’un festival de food-trucks organisé en parallèle. Pour les accueillir, ArtMur recherche encore quelques bénévoles.

Créé: 19.06.2019, 11h26

Artichoke

Festival d’art urbain
Du 5 au 7 juillet à Estavayer-le-Lac, puis toute l’année via un itinéraire de visite.

www.artichokefestival.ch

Articles en relation

ArtiChoke célèbre les arts de la rue, même le ponçage

Estavayer-le-Lac L’artiste vaudois LPVD*A met la dernière touche à une création artistique d’un nouveau genre en vue du festival. Plus...

Une fresque annonce un nouveau festival d’art urbain

Estavayer-le-Lac Artichoke prévoit de créer un itinéraire d’art urbain. Une première fresque vient d’être inaugurée. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.