ArtiChoke célèbre les arts de la rue, même le ponçage

Estavayer-le-LacL’artiste vaudois LPVD*A met la dernière touche à une création artistique d’un nouveau genre en vue du festival.

L’artiste LVPD*A a représenté un enfant en train de dessiner un échiquier avec la technique du «street-poncing».

L’artiste LVPD*A a représenté un enfant en train de dessiner un échiquier avec la technique du «street-poncing». Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est passé par le feutre, le fusain ou encore le spray aérosol, mais il s’épanouit désormais avec une ponceuse et une meuleuse à la main, voire un chalumeau si nécessaire. Réalisée depuis le début de la semaine à la rue du Musée d’Estavayer-le-Lac, une fresque de l’artiste LPVD*A, alias Les Pinceaux Verts d’Antoine, sera probablement l’une des plus courues d’ArtiChoke, un nouveau festival d’art urbain, prévu du 5 au 7 juillet 2019.

Sur une porte en bois de la vieille ville staviacoise de près de 4 mètres de haut pour 3 de large, Antoine Guignard a représenté un enfant en train de dessiner son échiquier. «Un enfant qui dessine dans la rue à la craie est une forme de street art à mes yeux, explique l’artiste de 34 ans, domicilié à Leysin. Et j’aimais bien l’idée de jouer aux échecs, avec notamment un roi et une reine, dans une localité médiévale.»

Alors qu’il lui a fallu deux bonnes journées pour terminer son dessin selon sa technique du street-poncing, il s’est attelé ensuite à sculpter les pions à la tronçonneuse, une première pour lui. De quoi amener un effet en trois dimensions, puisque l’échiquier s’étendra dans toute la rue en juillet prochain. Et de loin pas une contrainte pour cet autodidacte, qui vit désormais de son art, avec des œuvres visibles notamment dans les Alpes vaudoises, mais aussi sur les murs d’Espace Gruyère à Bulle et jusqu’en Norvège. «Je vis dans une ferme esseulée à Leysin et quand j’ai refait tous les murs, j’ai constaté que je pouvais dessiner avec la ponceuse ou la meuleuse. Plus on insiste et plus on arrive dans le clair. Il y a un peu plus de deux ans, j’en ai parlé à un ami qui m’a proposé de venir tester la technique chez lui», détaille le paysagiste de formation. Le bouche-à-oreille a fait le reste pour l’artiste qui a toujours été passionné de dessin ou de graphe, mais a enfin trouvé un moyen de se distinguer avec le street-poncing.

Après la fresque lacustre de Serge Lowrider sur la place du Casino et la pièce transformée de Nicolas Bamert, dans les anciens locaux de la boutique Turbulences, cette œuvre est la troisième présentée au public par le nouveau festival broyard, organisé par l’association ArtMur. De la peinture, le rendez-vous culturel passe ainsi au ponçage de rue sur le bois. Dans la foulée, une fusée soviétique du plasticien vaudois François Burland se dresse dans le giratoire de la Croix-de-Pierre, en entrée de la cité, depuis jeudi.

«Le but de ce festival d’art urbain est de prolonger la saison touristique staviacoise en créant un itinéraire de street art à découvrir aussi sous forme de balade», rappelle Héléna Galera, présidente d’ArtMur, qui pilote le dossier pour Estavayer/Payerne Tourisme. Elle avait esquissé les grandes lignes du projet, doté d’un budget de 300 000 francs, durant ses études à la Haute École de tourisme de Sierre. La moitié de la somme financera les travaux de la quinzaine d’artistes, qui y créeront une œuvre encore ces prochaines semaines.

Mais dans une localité très préservée comme peut l’être Estavayer-le-Lac, il n’est toutefois pas évident de pouvoir obtenir toutes les autorisations nécessaires pour l’installation de nouvelles œuvres. Ainsi, l’échiquier qui s’étendra sur la rue pavée devra être réalisé en peinture biodégradable.

Créé: 17.03.2019, 10h55

Articles en relation

Une fresque annonce un nouveau festival d’art urbain

Estavayer-le-Lac Artichoke prévoit de créer un itinéraire d’art urbain. Une première fresque vient d’être inaugurée. Plus...

Estavayer-le-Lac célébrera l’équilibre

Événement Prévu samedi à la Nouvelle Plage, le Slack’Event est le fruit d’une belle collaboration entre GYB et tourisme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.