Avenches: l’incendiaire présumé est blanchi

Fait diversLa procureure chargée du dossier vient de décider de le classer.

Suspecté d'être l'auteur des incendies criminels ayant touché l'Institut équestre national d'Avenches dans la nuit du 14 au 15 juillet, un pompier volontaire broyard de 28 ans a finalement été blanchi.

Suspecté d'être l'auteur des incendies criminels ayant touché l'Institut équestre national d'Avenches dans la nuit du 14 au 15 juillet, un pompier volontaire broyard de 28 ans a finalement été blanchi. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je ne suis pas un pyromane, j’aimerais retrouver ma vie d’avant.» Par ces quelques mots, Yoann, le pompier volontaire broyard de 28 ans, dévoilait dans Le Matin Dimanche qu’il venait de recevoir l’ordonnance de classement de la procureure vaudoise Maria Giannattasio dans le dossier le concernant. En clair, comme il l’a toujours dit, il n’est pas l’auteur des incendies criminels survenus sur le site de l’Institut équestre national d’Avenches (IENA), qui ont provoqué la mort d’une vingtaine de chevaux et poneys, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2017.

Pour rappel, un Fribourgeois de 22 ans a été interpellé le 5 août, et les polices vaudoise et fribourgeoise ont annoncé en novembre qu’il était désormais inculpé. Bien que clamant son innocence au sujet de cette série de douze sinistres ayant touché notamment plusieurs fermes, les indices semblent s’acharner sur cet individu, déjà condamné dans sa jeunesse pour des incendies criminels. Quant à Yoann, lorsque 36 taureaux, 19 vaches et 6 veaux ont péri lors de deux incendies ayant touché des fermes à Payerne et à Domdidier, il était en détention provisoire. Il aura passé 13 jours derrière les barreaux, tout en étant lynché sur les réseaux sociaux. Toute sa vie venait de s’écrouler.

Le palefrenier aimait s’occuper de chevaux. Son souhait serait de pouvoir recommencer mais, dans le milieu équestre, on pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Jean-Pierre Kratzer, président de l’IENA, a notamment transmis un fax à charge à la procureure. Deux autres personnes ont aussi témoigné contre lui. «Franchement, je ne vais pas très bien. Je n’ai plus de vie. Je passe mes journées sur mon canapé, ne sortant que pour promener mes chiens», commente le jeune homme pour illustrer le tort moral causé par l’affaire.

Reprendre sa vie d’avant semble impliquer aussi pour Yoann de réintégrer le SDIS Broye-Vully au sein duquel il officiait jusqu’à l’été dernier. «Il m’a laissé entendre qu’il souhaitait revenir», confirme le commandant, Pierre-Yves Jost. Officiellement, l’homme est en congé depuis qu’il a été soupçonné. «Personnellement, et étant donné que les vocations ne sont pas nombreuses, je ne vois pas de raison pour qu’il ne puisse pas reprendre ses fonctions, poursuit le major. Mais une telle affaire laisse des traces et cela ne semble pas si évident au sein du corps. Quand nous aurons pu voir la preuve de son innocence, la décision sera prise entre l’état-major, le comité de direction et l’ECA.» (24 heures)

Créé: 11.02.2018, 18h48

Articles en relation

«J’ai vécu la pire année de ma vie de pompier»

Sécurité Commandant du SDIS Broye-Vully confronté à une série d’incendies criminels en 2017, Pierre-Yves Jost tire le bilan de l’année. Plus...

La police espère tenir l'incendiaire de la Broye

Nord vaudois Du 8 juillet au 5 août, une douzaine d’incendies ont touché la région broyarde. L’enquête se concentre sur un suspect incarcéré début août. Plus...

L’incendiaire présumé de la Broye accablé par les indices

Broye L’homme arrêté début août est soupçonné d’être l’auteur des incendies criminels ayant touché la Broye durant l’été. Plus...

A un «acte de terreur», l'IENA veut opposer les valeurs du monde équestre

Avenches Malgré l'incendie qui a emporté 24 poneys et chevaux, la vie continue à l'ancien haras fédéral. Son directeur parle de reconstruction Plus...

«Je ne sais pas qui a fait ça. On ne se laissera pas abattre»

Série d'incendies dans la Broye Émotion et stupeur à Avenches. Sur le site de l'Institut équestre national, les professionnels sont sous le choc. A les entendre, les chevaux ont été piégés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Manifestation contre Monsanto, paru le 22 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...