Avenches freine l'extension de Nespresso

IndustriePermettant la construction de plus gros volumes, le plan d’affectation Les Tourbières a été renvoyé au Conseil communal.

Avec le nouveau plan d’affectation Les Tourbières, Nespresso pourrait augmenter ses volumes de construction sur ses parcelles avenchoises.

Avec le nouveau plan d’affectation Les Tourbières, Nespresso pourrait augmenter ses volumes de construction sur ses parcelles avenchoises. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant mondial du café, Nespresso, semble se plaire à Avenches. Installée depuis 2007 dans la zone industrielle de l’ancienne capitale de l’Helvétie romaine, la société y a déjà agrandi par deux fois son centre de production, en 2010 et 2012. Soumis vendredi à l’étude du Conseil communal, le plan d’affectation Les Tourbières devait lui laisser entrevoir d’autres projets de développement, sitôt sa validation par les services cantonaux. Lors de sa mise à l’enquête en avril, le dossier n’avait pas suscité d’oppositions, mais 11 des 45 conseillers présents ont soutenu le renvoi du dossier proposé par Fabien Aeby.

«Nespresso nous apporte des emplois, de la visibilité et désormais des rentrées fiscales, mais son impact visuel subsiste, si bien qu’Avenches est repérable loin à la ronde», a lâché l’élu, ajoutant qu’il n’était pas prêt à permettre une densification supplémentaire dans le secteur. Au vote, il a été suivi par plusieurs élus de gauche. Le projet, soutenu par la commission technique à l’unanimité, sera remis à l’étude le 13 février.

Pas de plan d'extension

«Il n’y a pas de plan d’extension actuellement à Avenches», signale toutefois Claudia Afonso, manager des relations médias de la filiale de Nestlé. Pourtant, le préavis municipal mentionne que «l’enjeu est de permettre l’extension, laquelle pourrait regrouper 8 nouvelles lignes de production pour la fabrication sur place des capsules pouvant nécessiter jusqu’à 80 collaborateurs, un Nestlé Shop d’une surface maximale de 400 m2, ainsi que l’agrandissement d’un volume de stockage existant».

«En 2012, pour anticiper tout développement, Nespresso a étudié les possibilités d’extension du site et un plan d’affectation a été initié. Cela fait partie de l'approche à long terme que nous adoptons pour le développement de nos sites», ajoute la responsable médias. Il convient toutefois de rappeler que depuis lors, Nespresso a inauguré un troisième centre de production à Romont, le premier étant situé à Orbe. Au total, l’entité emploie plus de 1000 collaborateurs dans ses trois usines, sans mentionner de nombre précis à Avenches.

Si la multinationale veut y développer un nouveau projet, elle pourrait profiter d’une densité maximale de 8m3 par mètre carré au sol. Auparavant, les volumes étaient limités à 5m3 par mètre carré. La responsable n’a pas indiqué si un projet est dans les tiroirs. «La densification va dans le sens de l’aménagement du territoire actuel et ce qui est proposé est loin d’être exceptionnel», avait pourtant plaidé le municipal responsable Eric Schürch.

Outre les retombées fiscales aperçues au budget 2020 (lire en encadré), la commune d’Avenches profiterait aussi de ce nouveau plan d’affectation. Une servitude pour une liaison de mobilité douce entre la ville et la plage, sans passer par la station d’épuration, a ainsi été inscrite sur les plans, le long de l’autoroute A1. Et la société des Bourgeois verrait sa parcelle voisine redevenir constructible.

Créé: 13.12.2019, 23h35

Point d’impôt en hausse

Si nombre de communes verront leurs impôts baisser en 2020, Avenches prévoit d’en encaisser 9,785 millions, soit un million de mieux. Ceci même si la commune a baissé son taux sur les personnes physiques de 1,5 point et malgré la RIE III. Ainsi, la valeur du point d’impôt par habitant bondira de 22 fr. 69 à 28 fr. 45!

La fin de l’amnistie fiscale de Nespresso n’est pas étrangère à cette situation. On se rappelle qu’aux comptes 2018, Avenches avait encaissé plus de 2,6 millions de plus que prévu.

Revers de la médaille, Avenches devra payer davantage pour la contribution sociale ou la facture policière, faisant diminuer la marge d’autofinancement de moitié, à 707'000 francs. Au final, le plénum a suivi l’avis de la commission des finances, qui a déposé un amendement de 14'000 francs une carte CFF journalière de plus. Présentant du coup un excédent de charges de 57'000 francs sur près de 20 millions, le budget 2020 a été largement adopté.

Articles en relation

Grogne chez Nespresso contre les horaires

Economie La filiale de Nestlé indigne ses employés de production en péjorant leurs horaires de travail. Plus...

Nespresso ne veut pas du syndicat Unia à sa table

Avenches/Orbe Le géant du café ne veut pas négocier avec Unia au sujet des nouveaux horaires de travail de ses usines de production. Plus...

Nespresso inaugure sa troisième usine

Romont Après Orbe et Avenches, le nouveau centre de production doit permettre d’assurer la croissance des ventes de capsules. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.