Le passé d'Avenches se révèle un peu plus

HistoireUn grand chantier se déroule en ce moment dans une zone méconnue de la cité romaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une dizaine d'archéologues fouillent depuis mi-avril un secteur encore peu exploré d'Avenches, au pied de la colline. Sur la vaste parcelle de 900 m2, ils ont découvert un grand tronçon de route, vraisemblablement une partie de la voie de communication qui traversait le Plateau. Les siècles passent mais certaines choses ne changent pas: le tracé de cette route devait être assez similaire à celui de la route de Berne. Large de 9m, la chaussée mesure près d'1m d'épaisseur, résultat de toutes les réparations successives.

«C’est la première fois qu’on fait une fouille de cette amplitude dans ce secteur, indique Pierre Blanc, archéologue responsable des fouilles. Jusqu’ici nous avions pu faire des recherches par le biais de quelques tranchées en 2005 et 2008.» La route apparaît clairement, on peut même encore y distinguer des traces d’usure laissées par les multiples passages de roues de chars.

Les vestiges découverts sur ce site ne sont pas uniquement datés du Ier au IIIe siècle, la fouille a révélé des fonds de cabanes, vraisemblablement médiévales, dont une sur la route romaine. Si on a ainsi construit sur la route, cela laisse penser qu’elle perdu de son importance à un moment». Débuté mi-avril, ce chantier se poursuivra jusqu’à la mi-août. Comme souvent, le temps est compté pour les archéologues puisque deux immeubles avec garage souterrain vont être construits sur cette parcelle.

Créé: 04.07.2014, 19h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.