Passer au contenu principal

En 1914, une bande de Romands atterrit à Dübendorf

Les premiers pilotes militaires avaient été convoqués par l'armée il y a 100 ans. Découvrez en images l'épopée fantastique du premier siècle des forces aériennes.

La naissance des forces aériennes suisses, dont le meeting Air14 fête l'anniversaire avec faste ce week-end, est plus qu'épique. En août 1914, quand éclate la première guerre mondiale, l'armée fédérale ne dispose pour ainsi dire d'aucun moyen aérien, en dehors de quelques ballons d'observation.

Alors qu'en face, chaque belligérant dispose déjà de plusieurs escadrilles dont les pilotes -Fonck, Guynemer, Von Richthofen- deviennent rapidement célèbres. «Il y avait une certaine méfiance de l'état-major vis-à-vis de cette technologie qui était encore relativement nouvelle à notre altitude», explique Christophe Simeon, chercheur et auteur d'un ouvrage de référence en la matière. «Il y avait des questions politiques, idéologiques, mais surtout l'idée d'attendre que la technique se stabilise pour trouver le meilleur avion possible, parfaitement adapté aux montagnes, et le moins cher possible.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.