Passer au contenu principal

Le Centre thermal et le Grand Hôtel bénéficieront d’une remise en forme

Le groupe Boas a présenté hier ses projets pour dépoussiérer le complexe yverdonnois. Au menu, une rivière volante.

La deuxième piscine extérieure, ouverte en 1990, est actuellement à 32 degrés en hiver et à 28 en été. Elle passera à 34 degrés.
La deuxième piscine extérieure, ouverte en 1990, est actuellement à 32 degrés en hiver et à 28 en été. Elle passera à 34 degrés.
Olivier Allenspach

Un bâtiment digne représentant de la fin des années 1970, un intérieur vieillot et quelques «verrues architecturales» par-ci, par-là. Le Centre thermal d’Yverdon, inauguré en 1977, ne respire pas la santé. Quant au Grand Hôtel, datant du XVIIIe, et sa rotonde Belle Epoque, datant de la fin du XIXe, ils ont perdu de leur éclat. Bref, la forme de ces deux institutions yverdonnoises décline en même temps que leur fréquentation. Mais elles devraient prochainement entamer un traitement salutaire, qui s’échelonnera jusqu’en 2020. Propriétaire du Grand Hôtel et des Bains depuis la fin de l’année dernière, Credit Suisse Real Fund LivingPlus a débloqué les 23 millions promis lors des tractations avec la Ville.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.