Ballottage général à Sainte-Croix pour seize voix

ElectionSylvain Fasola (PS) arrive en tête devant l’UDC Yvan Pahud. Mais 150 bulletins n’ont pas pu être comptabilisés.

Sylvain Fasola (PS), Laurence Varela (PLR), Pierre-Alain Gerber (PS) et Yvan Pahud (UDC) ne sont pas parvenus à décrocher l'un des deux sièges vacants à la municipalité de Sainte-Croix au terme du premier tour.

Sylvain Fasola (PS), Laurence Varela (PLR), Pierre-Alain Gerber (PS) et Yvan Pahud (UDC) ne sont pas parvenus à décrocher l'un des deux sièges vacants à la municipalité de Sainte-Croix au terme du premier tour.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Seize voix sur 1586 bulletins rentrés. C’est le tout petit écart qui a privé le socialiste Sylvain Fasola d’une entrée à la Municipalité de Sainte-Croix, dimanche en début d’après-midi. Dans ce scrutin où cinq candidats briguaient l’un des deux postes laissés vacants par le départ conjoint du syndic socialiste Franklin Thévenaz et du vice-syndic libéral-radical Philippe Duvoisin, le premier de cordée au terme du premier tour devance le député UDC Yvan Pahud de 80 voix tout rond (732 contre 652). Il lui en aurait fallu 748.

Ce ballottage général s’est joué à d’autant moins de choses qu’environ 150 voix n’ont pu être comptabilisées par les scrutateurs. Nonante et un votes ont en effet dû être jugés nul car les enveloppes qui les renfermaient contenaient deux bulletins communaux au lieu d’un. Et une soixantaine d’autres suffrages n’ont pas non plus pu être pris en considération car ils avaient été placés directement dans l’enveloppe de transmission sans avoir été glissés dans l’enveloppe jaune appropriée… «Pour éviter de telles choses, je trouve que l’on devrait imposer à tous les 18-25 ans de passer une fois au bureau de dépouillement pour voir comment ça se passe», réagit Yvan Pahud.

Ce contretemps a rallongé de trois quarts d’heure le travail du bureau de vote. Ce qui a permis aux cinq candidats de se livrer au jeu des pronostics. Et si les cinq se sont révélés proches de la vérité des votes, l’exercice a permis à Sylvain Fasola de prouver que, pour cette élection, il n’était pas seulement à l’aise dans les urnes. «Personne ne passera au premier tour, mais j’espère arriver en tête. Et je pense que je devancerai, dans l’ordre, Yvan Pahud, Pierre-Alain Gerber, Laurence Varela et Christian Jelk.» Soit le quinté dans le bon ordre.

Barrage à l’UDC

Qu’en sera-t-il dans trois semaines, au terme du second tour? Une chose est sûre, il ne devrait y avoir que quatre candidats, l’indépendant Christian Jelk (5e avec 172 voix) ayant affirmé dimanche qu’il jetait l’éponge. Les assemblées de parti en décideront ce lundi soir, mais il y a fort à parier que les socialistes avanceront de nouveau avec un ticket Fasola-Gerber. «Nous avons pour objectif de reprendre la majorité à la Municipalité, d’une part, et de faire barrage à l’UDC, d’autre part, souligne Pierre-Alain Gerber, 3e avec 511 suffrages. Même si j’ai obtenu un peu moins de voix que d’habitude, je suis prêt à repartir.» Bien qu’arrivé en tête dimanche, son colistier Sylvain Fasola peine à masquer une légère déception: «Je suis content du vote jeune et du taux de participation (50,51%), mais je suis déçu pour mon colistier, car l’écart qui nous sépare est important. Mais je suis évidemment prêt à repartir au combat avec lui.»

C’est donc plutôt à droite que risquent de se poser les questions fondamentales. Mais apparemment davantage dans le camp PLR que chez les UDC, où Yvan Pahud se réjouit de son score. «Nous n’avons parcouru que la moitié du chemin, mais je reste persuadé qu’avec douze conseillers communaux sur 55, l’UDC a sa place à la Municipalité. Pour ce premier tour, nous avons sollicité un apparentement avec le PLR, qui ne nous a pas répondu. Mais, pour nous, la porte est toujours ouverte en vue du second tour.»

Stratégie de la droite

En constatant ses 328 voix (soit, à quatre près, la moitié du score obtenu par Yvan Pahud), Laurence Varela se déclare «quand même un peu déçue» et imagine les différents scénarios pour éviter que le PS ne ravisse les deux sièges à disposition. «Parce qu’un socialiste élu, il y aura», affirme-t-elle. Dimanche soir, son comité de campagne devait se réunir pour ébaucher une stratégie qui, à 14h30, semblait tout sauf claire. «Est-ce qu’on présente un candidat? Moi ou quelqu’un d’autre? Ou alors, joue-t-on une autre stratégie pour barrer la route à la gauche et, ainsi, soutenir un candidat de droite qui a bien fonctionné? Mais, au vu du bon résultat d’Yvan, je ne pense pas qu’il serait profitable pour nous de faire ticket commun, même si je rappelle que nous avons quoi qu’il en soit deux municipaux en place.»

Créé: 19.05.2019, 19h30

Trois nouveaux élus

Rances et Fontaines-sur-Grandson devaient également compléter leur Municipalité dimanche. Dans cette seconde commune, où la majorité absolue était fixée à 31 suffrages, il n’aura fallu qu’un tour pour trouver des successeurs à Véronique Grin et Dino Di Domenico, qui quitteront tous deux leur fonction au 30 juin. Cédric Nussbaumer (50 voix) et Gérard Maître (34) ont devancé le troisième candidat officiel, Lionel Tissière (29).

À Rances, personne ne s’était porté volontaire pour reprendre le poste de Claude Rossier, qui a quitté l’Exécutif le 31 mars dernier. Arrivé en tête au terme du premier tour sans obtenir la majorité absolue, Alcide Pisler en a fait de même au second tour, obtenant 83 des 104 voix possibles. Il retrouve donc une fonction qu’il avait déjà occupée entre janvier 2008 et novembre 2012.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.