Une barre de métal fracasse le pare-brise d'un train

CFFLe train régional Yverdon - Lausanne a été immobilisé mercredi matin entre Cossonay-Penthalaz et Vufflens-la-Ville. Des perturbations sont annoncées jusqu'à 13 h.

Le pilote a été légèrement blessé par des impacts de verre.

Le pilote a été légèrement blessé par des impacts de verre. Image: Patrick Chuard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une pièce de métal a fracassé le pare-brise avant du train régional S5, qui roulait entre Cossonay et Vufflens-la-Ville, en direction de Lausanne, mercredi vers 9 h 15. Le convoi a immédiatement freiné pour s'arrêter en pleine campagne.

Selon les explications du personnel des CFF, il s'agissait de l'un des bras qui tient la ligne de contact. Pour une raison inconnue, il s'était détaché et pendait dans le vide lorsque le train l'a percuté à pleine vitesse.

«On a évité le pire»

Au moment de l'impact, des morceaux de verre ont été projetés dans le poste de pilotage. Le conducteur de train, Michel Blaesi, a été légèrement blessé. «On a évité le pire», a confié l'employé des CFF, encore secoué quelques minutes après l'impact. L'accident a effrayé plusieurs passagers de première classe, à l'avant du train, qui ont entendu un fort bruit et vu des morceaux de verre projetés sur les côtés.

La police cantonale est intervenue pour constater l'accident. Le train, qui transportait 137 voyageurs, a été immobilisé un peu plus d'une heure sur place. Il a pu repartir en direction de Lausanne vers 10 h 30, roulant à vitesse réduite.

Le dérangement à la ligne de contact causera des perturbations sur la ligne jusqu'à 13 h, annoncent les CFF.

Créé: 30.08.2017, 10h33

Le conducteur du train, Michel Blaesi, a été légèrement blessé par des éclats de verre

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...