Du beau monde au 10e Swing in the Wind

Estavayer-le-LacDu 20 au 22 juillet, le festival de jazz et sa programmation haute en couleur feront vibrer les vieilles pierres de la Cité à la Rose.

La 10e édition du Swing in the Wind se tiendra du 20 au 22 juillet à Estavayer-le-Lac.

La 10e édition du Swing in the Wind se tiendra du 20 au 22 juillet à Estavayer-le-Lac. Image: Rémy Gilliand

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec pas moins de 34 concerts étalés sur trois jours, le festival staviacois a de quoi titiller la curiosité des esprits les plus fermés à la musique improvisée. Des grands noms du jazz défileront sur la nouvelle scène, à la place de Moudon, et bon nombre de découvertes musicales ferojnt swinguer les terrasses de la ville.

Le coup d’envoi des festivités, en partie gratuites, sera donné le jeudi 20 juillet par Thierry Lang. Le pianiste fribourgeois à la renommée internationale sera accompagné de l’harmoniciste réunionnais Olivier Ker Ourio, du contrebassiste Darry Hall et du batteur Mario Gonzi. S’ensuivra un concert de la chanteuse québécoise Diane Tell, avec son lot de surprises. «Thierry Lang la rejoindra sur scène pour jouer quelques thèmes», se réjouit Dominique Gut­knecht, président et programmateur du festival. Il poursuit: «Nul ne sait encore ce qu’ils joueront. Il faudra être là pour le voir!»

Le lendemain soir, vendredi 21 juillet, Biréli Lagrène, «un des meilleurs guitaristes du monde et fils musical du grand Django Reinhardt», selon le président du Swing in the Wind, jouera son répertoire jazz manouche endiablé. La soirée se poursuivra avec Charlie and the Soap Opera et ses sonorités festives.

Comme point d’orgue de la manifestation, le samedi 22 juillet, trois concerts sont au programme. Celia Reggiani – qui n’est autre que la fille du célébrissime chanteur français Serge Reggiani – se produira en lever de rideau, accompagnée de son fils Matteo Michelino. Champian Fulton, étoile montante new-yorkaise, entrera en scène en milieu de soirée avant de laisser la place à Rhoda Scott Lady Quartet, dont «les quatre femmes présenteront une facette totalement différentes du piano jazz», assure Dominique Gutknecht.

En plus de ces têtes d’affiche, 17 groupes suisses et internationaux viennent s’ajouter à la programmation du festival. Sans oublier la scène tremplin offerte à de jeunes musiciens prometteurs.

Swing in the Wind www.swingin.ch (24 heures)

Créé: 11.07.2017, 09h49

Articles en relation

Des jazzmen de renom feront swinguer les pavés de la Cité à la Rose

Broye De jeudi à samedi, les terrasses et les rues d’Estavayer (FR) vibreront aux sons du jazz pour la 8e édition de Swing in the Wind. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...