La bibliothèque d'Yverdon manque de moyens

InstitutionsMalgré une hausse de la fréquentation, l’institution souffre d’un manque de personnel. Au point que la directrice se retrouve souvent au guichet.

Institution centrale d'Yverdon, la bibliothèque publique manque de personnel. Image: Valdemar Verissimo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La bonne nouvelle d’abord: la bibliothèque publique d’Yverdon croule sous les demandes de prêts et sa fréquentation – 160'000 visiteurs – est en hausse constante. La mauvaise? Faute de s’être mise à la page, la disette en moyens et en personnel est telle que c’est souvent la directrice de cette institution majeure de la Ville qui se retrouve au guichet.

C’est une question de la conseillère PLR Joëlle Bettex qui a récemment mis le doigt sur le problème, déjà évoqué par la Commission de gestion pour l’année 2017. On avait alors répondu aux élus qu’un effort serait fait sur le personnel, une équipe principale de 15 personnes à qui il manquerait l’équivalent d’un 40%. Finalement non. Le budget, 1,6 million de francs, est inchangé depuis 2015. «C’est vrai que la situation est délicate, réagit la municipale Carmen Tanner. Des gens formés sont employés en dehors de leur cahier des charges. La directrice devrait pouvoir entièrement se consacrer à la gestion et à l’avenir de l’institution qui prépare son déménagement, et non se retrouver souvent au service de prêt. Mais toute la Ville a dû faire des efforts en vue de l’ouverture du Collège des Rives, qui demande du nouveau personnel. La culture n’a pas été plus ou moins mise à contribution que les autres.»

Alors que faire? «L’autre solution, c’est limiter les heures d’ouverture, relève l’édile. Ce à quoi on se refuse. La bibliothèque d’Yverdon est déjà moins ouverte que d’autres. On ne doit pas restreindre des services. Au contraire, les bibliothèques deviennent de plus en plus des lieux de vie, un 3e lieu entre le domicile et le travail. Il faut plus de prestations pour les étudiants, les écoliers, le multimédia, la formation…» Sans parler de la communication et de la valorisation du fonds ancien, une mine d’or qui peine à être connue.

Pour une source proche de l’administration communale, le flux tendu de la bibliothèque illustre l’orientation des investissements yverdonnois vers les projets de construction et de développement, au détriment du personnel et des affaires courantes. Pour des voix issues de la droite, le Service de la culture devrait aussi remettre en question ses priorités.

La solution, non budgétaire, envisagée à long terme, c’est le déménagement et le développement de la bibliothèque dans le futur complexe réalisé au front de gare. Un ensemble multifonctionnel où devront également se caser un multiplexe, Manor, le Service de la culture et le Musée de la mode. L’échéance précise est pour l’heure inconnue.

Créé: 29.12.2018, 13h00

Articles en relation

Des partitions de grande valeur finissent à la benne

Yverdon-les-Bains Un commerçant a jeté pour des milliers de francs de partitions. Ni la Bibliothèque ni le Conservatoire de la ville ne pouvaient les accueillir. Plus...

Coup de jeune à la bibliothèque d'Yverdon

Nord vaudois L’institution publique souhaite attirer les «0 à 99 ans» et propose depuis peu des salles pour travailler au calme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.