Passer au contenu principal

Le BM ravit le gastronome avec ses plats colorés

Le restaurant de l'Hôtel des Mosaïques offre des plats colorés et goûteux dans un décor sobre et clair.

Beatriz Colomo et Mauro Carvalho ont décoré de façon lumineuse leur petite salle.
Beatriz Colomo et Mauro Carvalho ont décoré de façon lumineuse leur petite salle.
JEAN-PAUL GUINNARD

Depuis mars, une nouvelle adresse régale les Urbigènes: le Restaurant BM, sis dans l’Hôtel des Mosaïques, à l’entrée d’Orbe côté Yverdon. «Mon mari et moi avons repris l’hôtel le 1er septembre 2018, explique la patronne Beatriz Colomo. Nous avons ouvert le restaurant six mois plus tard, après les travaux de transformation. Il était clair pour nous que pouvoir manger sur place était un plus pour les clients.»

Une terrasse permet de prendre l’apéro tout en profitant des derniers rayons du soleil, avant de rejoindre la petite salle (25 places), à la décoration sobre et claire. L’accueil est franc, souriant, sympathique. La carte est limitée (cinq entrées, trois poissons, quatre viandes, deux spécialités, trois végétariens, huit desserts).

En entrée, un œuf mollet, émincé de lard glacé au vinaigre de framboise et son mesclun (18 fr.) ainsi qu’un ceviche de poisson au lait de coco (19 fr.) nous ont fait saliver. Bingo: le premier est coloré et joyeux à souhait, faisant jouer habilement parfums et textures, le second est très frais et joliment épicé. C’est bon, c’est créatif, c’est réussi.

Après quoi, un loup de mer en filet, légumes de saison et purée à l’ancienne (39 fr.) s’est révélé savoureux. Le patron Mauro Carvalho a montré sa souplesse en rectifiant une petite erreur de prise de commande: un bol de frites maisons est rapidement apparu sur la table.

«The» entrecôte, rassie par le boucher de Corcelles-sur-Chavornay (200 gr., 47 fr., avec ses pommes rissolées et légumes), soulignée de sauce chimichurri (mélange d’épices d’inspiration sud-américaine) nous a fait passer un bon moment, judicieusement accompagnée, sur proposition du patron, d’un verre d’un assemblage de rouge du Crieur Public, à Founex.

Avec pour elle un passage par l’École hôtelière et pour lui un passé de cuisinier et de maître d’hôtel, le couple Colomo-Carvalho a connu de belles adresses. Pour leur BM (les initiales de leurs prénoms), rêve devenu réalité, Beatriz et Mauro ont choisi de se positionner dans le segment convivial et moderne, milieu de gamme, ni gastro ni bistrot de quartier, avec une carte qui va bouger à chaque changement de saison.

Une réussite, et on peut signaler encore que le BM propose à midi d’abordables plats du jour (18 fr. 50) de qualité. Ainsi, la semaine dernière, un risotto tomaté aux fruits de mer s’est révélé coloré, parfumé et savoureux.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.