Passer au contenu principal

Trois ans de lifting pour rajeunir les bains d'Yverdon

Le Groupe BOAS a enfin dévoilé son projet pour le complexe thermalo-hôtelier. Il envisage notamment un espace détente sur pilotis.

Les bassins extérieurs ne seront pas transformés, contrairement au bâtiment au second plan, qui sera rasé et reconstruit.
Les bassins extérieurs ne seront pas transformés, contrairement au bâtiment au second plan, qui sera rasé et reconstruit.
BOAS / DR

«C’est un grand jour.» «Enfin», ajouteront les mauvaises langues. Directeur du Groupe BOAS, Bernard Russi n’a pas caché sa satisfaction en annonçant, jeudi, les nombreuses transformations qui attendent ces prochains mois le Grand Hôtel et Centre thermal d’Yverdon. Son mot d’introduction traduisait un certain soulagement de voir ce projet à 32 millions sortir du bois. «C’est vrai que nous en avions déjà présenté un il y a trois ans et demi. Et nous disions qu’il serait mis en œuvre dans les six mois», reprend le big boss du groupe hôtelier vaudois. Cette fois, les promesses semblent en passe d’être tenues. Les travaux dont les deux fleurons touristiques yverdonnois doivent faire l’objet seront mis à l’enquête ce mois-ci. Et le chantier pourrait débuter à l’automne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.