Les Brandons réaniment un vieux concept musical

Yverdon-les-BainsLes organisateurs ont fait appel à l’association Fodge Family pour la première soirée de la fête, ce vendredi. Trente musiciens feront le bœuf pendant trois heures.

En 2006, le Melting Fodge Concept était à l'affiche de la Fête de la Musique, à Yverdon.

En 2006, le Melting Fodge Concept était à l'affiche de la Fête de la Musique, à Yverdon. Image: THIERRY GROBET - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour tuer l’hiver, les Brandons d’Yverdon vont redonner vie à un concept musical qui a fait les belles heures de certains groupes de la cité thermale au tournant du siècle passé. Ce vendredi (dès 21 h 18 et pour trois heures de concert), une horde de musicos déferlera sous la cantine dressée sur la place d’Armes. Ils sont une trentaine à avoir répondu à l’appel de Léo Berney, qui a brandi devant eux la bannière du Melting Fodge Concept.

Le point commun entre ces artistes d’horizons musicaux variés est d’avoir été un jour ou l’autre membres de l’association Fodge Family. Et donc d’avoir usé leurs plectres et leurs baguettes dans un des locaux de répétition qu’elle a installés dans une ancienne école enfantine de la rue de Neuchâtel. «À l’époque, il nous arrivait souvent d’«exploser» les groupes pour jouer avec d’autres musiciens et découvrir d’autres univers musicaux», se souvient Léo Berney, accessoirement pianiste de Neverfall. Une expérience déjà exportée en public, à la piscine ou sur la place Pestalozzi notamment.

Contacté par le président des Brandons, il n’a pas eu trop de peine à lui vendre la résurrection du Melting Fodge Concept. «C’était risqué: je ne savais pas qui répondrait présent. À notre première rencontre en octobre, on était cinq. Au final, on est une trentaine! Je crois qu’on était plein à n’attendre que ça pour rejouer», rigole-t-il.

Vendredi soir, ils se succéderont par petits groupes, se mélangeant entre eux sous un slogan prometteur: «La Fodge présente le Boulevard des hits.» De Steppenwolf à Bruno Mars – les antipodes temporels et musicaux du répertoire proposé –, ils mettront le plus souvent le cap sur les années 80 de leur jeunesse. Ou plutôt sur les eighties , la quasi-intégralité de la setlist étant anglo-saxonne. «Les deux répétitions du week-end m’ont confirmé quelque chose que je soupçonnais: on forme une belle bande d’allumés!» Le feu des Brandons ne devrait pas avoir de peine à prendre.

F.RA. Brandons d’Yverdon Du 9 au 11 mars. Programme détaillé sur www.brandonsyverdon.ch (24 heures)

Créé: 09.03.2018, 10h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.