Les Broyards hébergent le public d'AIR14

AviationLa plate-forme qui met en relation les habitants de la région et le public du meeting fonctionne bien

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le grand meeting aérien AIR14 attend 400 000 visiteurs à Payerne en dix jours entre le 30 août et le 7 septembre. Mise en ligne fin mai, une plate-forme met en contact les gens qui cherche un lit et ceux qui en proposent dans le but de compenser le manque d'hébergements disponibles dans la région. Une trentaine d‘annonces ont été publiées sur le site. La gratuité de ce service est un impératif, ne s’improvise pas hôtelier qui veut.

Une aubaine dans la Broye qui manque d’hébergements. La plupart des hôtels sont complets depuis plusieurs années déjà. «Les chambres des établissements de la région ont été réservées dès que la tenue du meeting a été confirmée. Il reste quelques chambres dans des villes plus éloignées de la manifestation comme Yverdon ou Fribourg».

La plate-forme d’échange sera de nouveau en ligne pour la Fête fédérale de lutte suisse d’Estavayer en 2016.

Créé: 23.07.2014, 16h40

Articles en relation

Les pilotes russes ne sont plus les bienvenus à Air14

Vol MH 17 Une équipe russe avait été invitée à l'occasion d'Air14 à Payerne. Mais c'était avant le drame du vol MH 17 et désormais, des politiciens trouvent cette présence déplacée. Plus...

Jour J-100 pour Air14, qui ne boudera pas le Gripen

Payerne Dans 3 mois, la grand-messe des Forces aériennes offrira un show au retentissement mondial. La pression monte; 50'000 spectateurs ont déjà leur billet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.