«La Broye Hebdo» sera reprise par l'éditeur de la «Liberté»

Médias Tamedia Publications romandes se sépare du journal local, racheté par le groupe fribourgeois.

Le journal basé à Payerne emploie une douzaine de personnes, entre la rédaction et la régie publicitaire.

Le journal basé à Payerne emploie une douzaine de personnes, entre la rédaction et la régie publicitaire. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mise en vente il y a quelques mois par Tamedia Publications romandes, «La Broye Hebdo» sera reprise par le groupe Saint-Paul, comme l'annoncent ce mardi les deux éditeurs par voie de communiqué. Depuis une quinzaine d'années, le journal basé à Payerne traite l'information locale de cette région intercantonale. «La Broye Hebdo» est tirée à 9000 exemplaires chaque semaine, tirage qui passe à 25'000 exemplaires quand le journal est distribué en tout-ménage, une fois par mois.

«Il apporte une offre complémentaire aux titres du groupe Saint-Paul, à savoir en particulier son quotidien phare «La Liberté», indique l'éditeur fribourgeois, également actionnaire majoritaire de «La Gruyère» à Bulle et du «Messager» à Châtel-St-Denis. «Nous sommes extrêmement contents, nous savons que le groupe Saint-Paul défend les mêmes valeurs que les nôtres, comme l'information de proximité, et qu'il nous a d'ores et déjà demandé de poursuivre sur cette voie», se réjouit Danièle Pittet, rédactrice en chef de «La Broye Hebdo». Le prix de la transaction n'a pas été dévoilé.

Le groupe zurichois avait décidé de mettre en vente «La Broye Hebdo», tout comme le «Journal de Morges» et «Le Régional», pour «se concentrer sur ses titres régionaux et supra régionaux en Suisse romande». Aucune vente n'a pour l'instant été conclue pour les deux autres hebdos, précise encore le communiqué. Tamedia possède notamment «24heures», la «Tribune de Genève» et «20minutes».

La reprise effective de la Broye Hebdo se fera dans le courant du premier trimestre 2015. «Nous allons entrer dans une phase de travail qui va nous permettre de ficeler le transfert», conclut Danièle Pittet.

Créé: 23.12.2014, 14h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.