Passer au contenu principal

C'est «oui» pour le parc éolien Bel Coster

Le projet éolien de Bel Coster avec ses neuf hélices a été approuvé lundi soir par les communes concernées, Ballaigues, Lignerolle et L'Abergement.

Le projet de Bel Coster, ici imaginé depuis le Suchet.
Le projet de Bel Coster, ici imaginé depuis le Suchet.
Bel Coster

Le projet du parc éolien de Bel Coster a été approuvé par les trois communes sur lesquelles doivent s'installer ses 9 hélices. Lundi soir, le Conseil communal de Ballaigues a dit oui par 22 oui contre 8 non, celui de Lignerolle par 20 oui et 2 non, et enfin le Conseil général de L'Abergement par 22 oui, 2 non et 1 abstention. Un sacré succès local.

L'Abergement a ouvert la soirée de manière chahutée, remettant en cause l'impartialité de la commission chargée d'étudier l'objet. Ballaigues a mis les formes avant d'accepter. «N'oublions pas que nous n'avons pas eu notre mot à dire pour la route nationale, le barrage ou les défenses anti-char, a lancé le rapporteur de la Commission. Soyons digne de notre responsabilité ce soir.» Le syndic a été plus loin. «Ce n'est pas un vote positif, mais un plébiscite.» Enfin, à Lignerolle, les débats ont été très calmes, «à l'image d'une éolienne qui tourne dans le vent», selon les propres mots du président de l'organe délibérant.

Notre live sur place. A faire défiler-

Ce vote intervient moins d'un mois après le «non» surprise du Conseil de La Praz, au sujet du parc du Mollendruz. La nouvelle avait secoué le petit monde éolien et encouragé ses détracteurs. Aujourd'hui, c'est un signal encourageant qui se dégage des montagnes du Nord vaudois. Bel Coster n'est toutefois pas encore construit: les opposants, particuliers et collectifs, vont maintenant devoir faire recours au Tribunal cantonal contre la levée de leurs oppositions. S'y ajouteront de nombreuses voix de France voisine. Bel Coster domine en effet la région de Jougne, où autorités et opposants se sont formellement mobilisés afin de protéger, selon eux, en premier lieu les sources d'eau, le panorama de la région, ainsi que la valeur immobilière des constructions.

Le projet de Bel Coster avait été lancé en 2008 par un conseiller communal de Ballaigues. Porté par Alpiq, il est passé de 13 à 9 éoliennes d'une hauteur maximale de 210m. Le tout doit produire 60 à 80 millions de kWh annuels. Cela représente entre 6 à 16% de l'objectif vaudois de production électrique éolienne. Les communes concernées doivent toucher 2,5% du chiffre d'affaires du parc, ainsi que les droits d'utilisations du territoire et l'imposition fiscale de la société. Soit un total de 138'500 frs annuels pour la commune de Ballaigues par exemple.

Le retard du parc -qui était initialement devisé à 70 millions de francs et à une inauguration en... 2013- s'explique en partie par les compléments d'études réalisés en cours de route.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.